13 erreurs involontaires qui ruinent votre relation avec votre adolescent

relation avec votre adolescent
13 erreurs involontaires qui ruinent votre relation avec votre adolescent

Le 22 Juillet 2017 : source

13 erreurs involontaires qui ruinent votre relation avec votre adolescent

Heureusement, la plupart des adolescents sont très indulgents avec les erreurs de leurs parents. Ils reconnaissent leurs propres fautes et pardonnent volontiers les autres. Encore mieux, dans une relation saine, les adolescents vous adorent pour qui vous êtes. Oui, ils peuvent être embarrassés lorsque vous les serrez devant leurs amis ou quand vous les déposez devant le lycée. Mais ils se fichent que vous soyez en surpoids ou mal habillé.

Même le meilleur d’entre nous reconnaîtrait ses propres erreurs dans la liste suivante, mais prenez cette liste comme une opportunité de vous améliorer. Toutes les relations demandent des efforts, mais la communication avec votre adolescent peuvent sauver votre relation. Les problèmes les plus importants peuvent être résolus lorsque vous avez une bonne relation, mais même les plus petits problèmes peuvent provoquer un désastre lorsque vos interactions sont remplies de tension .

13 erreurs involontaires qui ruinent votre relation avec votre adolescent :

1. Ne pas écouter

Il y a des années, j’ai reçu un conseil précieux: «Une fois que votre enfant aura 13 ou 14 ans, votre travail à partir de ce moment là sera de vous taire et d’écouter. » Je me souviens avoir été un peu sur la défensive la première fois que j’ai entendu ce conseil. J’avais encore beaucoup de connaissances à partager!

Et d’ailleurs, les choses changent: comment offrirais-je ma sagesse pour les problèmes futurs? Mais les choses changent. En tant qu’adultes, nous pensons que nous savons tout sur le monde de l’adolescence, mais notre planète qui change rapidement a dépassé nos connaissances des années 70, 80 et 90. Et voici ce que j’ai appris: lorsque vous prenez le temps d’écouter, de vraiment écouter, vos enfants vous demanderont votre avis.

2. Critiquer de manière excessive

Il est de notre devoir d’apprendre aux enfants à se coiffer, à enlever les ordures, à faire leurs devoirs, etc. Le blâme doit être administré de manière amicale et parcimonieuse. Personne ne peut faire face à un désarroi, surtout les adolescents. Et n’oubliez pas, les enfants sont critiqués toute la journée par les enseignants et leurs pairs. La maison devrait être un havre d’acceptation et d’amour.

3. Cuisiner de questions

Peut-être que cette plainte est contradictoire avec la première. Comment un parent peut-il écouter sans poser de questions? Mais je pense que nous savons tous qu’il y a une énorme différence entre demander et écouter. Où étais-tu? Avec qui étais-tu? Que faisais-tu?  Bien sûr, vous pouvez poser une ou deux questions, mais ensuite asseyez-vous et écoutez.

4. Raconter des histoires embarrassantes ou se plaindre de lui/elle en public

Les parents agissent comme s’il était normal de parler de la façon dont leurs enfants ont ruiné leur vie. Le plus souvent, leur enfant écoute toutes les insultes. Pouvez-vous vous imaginer debout dans le coin d’une salle en train d’entendre vos parents se plaindre de vous? Les gens se comportent avec nous comme nous nous comportons avec eux, et si les parents traitent les enfants comme des moins que rien, soit ils feront la même chose, soit ils élimineront leurs parents de leur vie.

5. Stéréotypes sur leur comportement

« Les adolescents sont tous fous / égoïstes / irresponsables / paresseux ». En quelque sorte, il est socialement acceptable de minimiser les adolescents. Oui, il y a tout ce qui se passe dans le cerveau, mais la plupart des adolescents que je connais font un travail incroyable pour gérer une vie compliquée. Je vois des enfants passer des centaines d’heures à jouer à des instruments, à créer des applications informatiques, à faire du sport … tout en travaillant à temps partiel, en donnant à manger à leurs frères et sœurs et en faisant la vaisselle le soir.

6. Mener les mauvais combats

Les parents doivent se demander avant de prendre position: «Est-ce que cela en vaut la peine?» Les adolescents sont confrontés à de nombreux problèmes majeurs, leur choix de légumes n’a pas d’importance. En fait, la plupart des combats n’ont pas d’importance. Si les enfants ont la liberté de choisir dans de nombreux domaines de leur vie, ils seront beaucoup plus susceptibles d’écouter l’opinion des parents sur les grands enjeux.

7. Attendre le respect immédiat

Trop souvent, les parents s’attendent à ce que les enfants puissent respecter leurs demandes qu’ils n’exigent jamais de leur conjoint ou d’eux-mêmes. Il faut une minute pour finir ce que vous faites et vider les ordures ménagères, ranger vos chaussures, faire les courses. À moins qu’il y ait un incendie, accordons-leur le même temps que nous voudrions pour nous.

8. Être constamment suspicieux

Oui, les parents doivent être prudents. Nous devrions tous connaître les signes de la dépression, de la toxicomanie, de l’alcoolisme, de la promiscuité, etc. Mais si les parents créent un environnement de règles rigides, de suspicion et de méfiance, les enfants seront attirés par des comportements dangereux. Les parents peuvent garder des règles en place sans détruire les relations.

9. Faire très peu d’excuses

On dirait que certains parents sont un peu comme les enfants de 3 ans et croient qu’un sincère, « Je suis désolé » leur coûtera de l’argent, de la fierté. Chaque fois que vous criez sur vos enfants ou que vous les punissez injustement, vous placez une brique dans un mur entre vous. Les remords et le pardon peuvent éliminer ces briques. Tous les parents font des erreurs, mais nous devrions nous excuser facilement et souvent.

Nos enfants bénéficient de notre exemple lorsque nous montrons des remords pour nos erreurs et que nous essayons de faire mieux. À leur tour, les adolescents apprendront à s’excuser rapidement et à pardonner facilement, les deux habitudes positives pour une vie heureuse.

10. Faire en sorte qu’ils soient moins importants que votre téléphone / Voiture / Amis / Clubs de golf, etc.

Mes adolescents détestent quand je parle au téléphone en conduisant avec eux. Même s’ils n’ont pas l’air de discuter, ils n’aiment pas être traités comme un sac de courses sur le siège à côté de moi.

Ce n’est pas que les adolescents doivent être traités comme s’ils étaient le centre de l’univers, ils doivent juste savoir qu’ils vous intéressent. Et s’ils grattent accidentellement la peinture sur votre voiture ou endommagent un club de golf, ils doivent savoir qu’ils sont plus importants que n’importe quel objet. Lorsque les enfants se sentent valorisés, ils apprécient leur relation avec vous.

11. Chercher des poux sur leur apparence

Nous savons tous que les adolescents sont sensibles à leur apparence.  À 11 ou 12 ans, les garçons ont vraiment besoin qu’on leur rappelle de se doucher, brosser leurs cheveux et mettre du déodorant, mais vers 13 ans, les garçons et les filles connaissent les bases les plus élémentaires.  Les parents devraient les aider à avoir des médicaments contre l’acné, des aliments sains, des occasions de s’exercer, aider à acheter des vêtements, etc., mais la recherche persistante de défauts ne fait que nuire aux relations.

12. Comparer les enfants aux autres

Nous devrions vraiment éviter ce comportement, mais d’une manière ou d’une autre, presque tous les parents sont en proie à la tentation de comparer un enfant à leurs frères et sœurs, aux voisins, à un cousin ou à une connaissance.

13. Attendre des prouesses au sport, à la danse, à la musique

Au cours des années, dans divers jeux de sport, des récitals de musique et d’essais de danse, j’ai vu des dizaines de parents qui grondaient et dénigraient leur enfant de ne pas avoir respecté les normes.

Même si j’écris ceci, je peux voir des trous dans la liste, entendre les arguments des détracteurs. Ce n’est pas parce que je m’efforce de ne pas m’attendre à trop, que cela ne veut pas dire que je ne m’attends pas beaucoup de mes enfants. Je m’attends à de bonnes notes, à la vaisselle lavée, à un langage respectueux.

Je m’attends à ce que mes enfants jouent à des instruments, lisent des livres, aident les voisins, apprécient la solitude et qu’ils soient gentils . Créer des relations heureuses et amicales avec nos enfants a plus de pouvoir que n’importe quelle forme de discipline. Les adolescents qui sont armés de valeurs solides et aimés en tant qu’individus s’épanouiront même dans les conjonctures les plus hostiles.

Source 13 erreurs involontaires qui ruinent votre relation avec votre adolescent : /community.today.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*