5 choses qui provoquent de la rétention d’eau (et les conseils sur ce qu’il faut faire)

5 choses qui provoquent de la rétention d'eau

Le 9 juillet 2017

5 choses qui provoquent de la rétention d’eau (et les conseils sur ce qu’il faut faire)

Notre corps doit sans arrêt faire l’équilibre entre l’eau éliminée (transpiration, urine…) et l’eau assimilée (hydratation, teneur en eau des aliments…),

Notre corps est principalement constitué d’eau. L’eau se trouve dans notre sang, nos os, nos muscles et nos organes. Bien que notre corps ait besoin d’eau pour fonctionner, il peut parfois en retenir trop. Cette accumulation d’eau dans notre corps s’appelle la rétention d’eau. Elle se manifeste physiquement, ce qui fait apparaître le corps anormalement gonflé.

Dans la plupart des cas, la rétention d’eau à court terme n’est pas un problème grave pour la santé. Cependant, la rétention d’eau sur le long terme peut avoir des effets dangereux sur le corps.

Les conditions de santé sous-jacentes que peut produire la rétention d’eau comprend la cirrhose du foie, l’insuffisance cardiaque, l’insuffisance rénale, la prééclampsie et le syndrome prémenstruel.

La rétention d’eau peut résulter d’un certain nombre de choses. Voici les cinq principales raisons pour lesquelles nous faisons de la rétention d’eau (et les recommandations sur ce qu’il faut faire) :

1. LES MÉDICAMENTS

De nombreux médicaments délivrés sur ordonnance répertorient la rétention d’eau comme un effet secondaire. Les médicaments connus pour augmenter la rétention d’eau comprennent les antidépresseurs, les bêtabloquants, les médicaments contre la tension artérielle, les médicaments de chimiothérapie et les AINS (médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens) sans ordonnance.
Les AINS les plus courants sont l’aspirine (Bayer, Bufferin, Excedrin), l’ibuprofène (Advil, Motrin) et le naproxène (Aleve).

Recommandation: Si vous prenez des médicaments sur ordonnance, consultez votre médecin. Une surveillance médicale est nécessaire car les symptômes de sevrage souvent rencontrés car le corps s’adapte à des quantités plus faibles du médicament. La visite d’un médecin peut également être sage si vous remarquez un gonflement excessif causé par les AINS ou d’autres médicaments anti-douleur.

2. LES HORMONES

Il est très fréquent que les femmes souffrent d’une forte atteinte pendant la périménopause (ménopause précoce) et la ménopause – ce qui est souvent un sous-produit de la rétention d’eau, des gaz intestinaux, de la diminution de la production de la bile ou une combinaison des trois ».

Les hormones œstrogènes et la progestérone jouent un rôle important dans la rétention d’eau. La rétention d’eau peut se produire lorsque les niveaux d’œstrogènes sont trop élevés ou lorsque les niveaux de progestérone sont trop faibles. Le déséquilibre hormonal est la raison pour laquelle la rétention d’eau est très fréquente pendant la phase prémenstruelle.

Recommandation:

Tout d’abord, faites attention à votre alimentation et éliminez ou réduisez les aliments qui semblent provoquer des ballonnements et des gaz. Si cela ne résout pas le problème, il se peut qu’il soit nécessaire de voir un professionnel de la santé pour tester les allergies et les intolérances alimentaires.

3. LES PROBLÈMES CARDIAQUES

La rétention d’eau d’une affection cardiaque peut être évidente dans le gonflement des jambes et de l’abdomen.Certains symptômes communs de l’insuffisance cardiaque incluent des étourdissements, de la fatigue, une fréquence cardiaque rapide, une faiblesse et un essoufflement.

Recommandation: consultez un médecin immédiatement . Plus l’intervention médicale est retardée, plus le risque d’insuffisance cardiaque augmente. Le médecin traitant peut faire un ou plusieurs tests, dont des tests sanguins, une radiographie thoracique, un électrocardiogramme (ECG), une tomographie par ordinateur cardiaque (CT) et / ou une imagerie par résonance magnétique cardiaque (IRM).

4. LE RÉGIME ALIMENTAIRE

Le sodium est un nutriment essentiel qui a un certain nombre de fonctions importantes, mais il est nécessaire seulement en petites quantités. Trop souvent, les aliments que nous consommons contiennent des quantités excessives de sel, induisant une rétention d’eau et un gain de poids.

Recommandation: Tout d’abord, il faut savoir que la quantité recommandée d’apport en sodium est de 2 300 milligrammes ou moins par jour, selon la Food and Drug Administration (FDA). Cela peut sembler beaucoup, mais il ne s’agit que d’une cuillère à café de sel. Deuxièmement, limitez votre consommation de sel en utilisant des alternatives, comme les herbes et les épices. Le cumin, l’aneth, l’ail, le gingembre, l’origan, l’oignon, la sauge et le poivre sont tous des choix viables. Le jus de citron, la moutarde et le vinaigre peuvent également ajouter une saveur agréable.

5. LE STYLE DE VIE

Rester assis ou debout pendant une longue période, pousse les tissus à retenir l’eau. Avoir un mode de vie sédentaire et inactif peut également provoquer une rétention d’eau. L’un ou l’autre cas produit des symptômes physiques, dont les chevilles et les jambes gonflées.

Recommandation: Il est important faire circuler le sang dans tout le corps. Si votre travail vous oblige à vous asseoir à un bureau toute la journée, utilisez vos pauses pour sortir et marcher un peu.  Prenez les escaliers au lieu de l’ascenseur. N’ayez pas peur de devenir créatif! Si vous êtes inactif, il est important que vous compreniez d’abord les avantages de l’exercice. Vous n’avez pas besoin d’un entraînement de grand sportif, essayez d’avoir 15 à 30 minutes d’exercice léger à modéré trois fois par semaine.

SOURCES: www.passeportsante.net/ et //WWW.BODYLOGICMD.COM/ et //WWW.FDA.GOV
et WEBMD.COM/ et WEBMD.COM/ARTHRITIS/ et //WWW.MAYOCLINIC.ORG/ et //WWW.MEDICALNEWSTODAY.COM/ et /WWW.WEBMD.COM/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*