6 conseils de psychologues pour rester calme lors d’une dispute

dispute

Le 12 Juillet 2017 Image crédit :source

6 conseils de psychologues pour rester calme lors d’une dispute

« Les conflits font des ravages sur notre cerveau. Nous sommes préparés par l’évolution pour nous protéger chaque fois que nous percevons une menace. Dans notre monde, nous ne nous battons pas comme un blaireau avec un coyote, et nous ne fuyons pas comme un lapin avec un renard. Mais notre impulsion de base pour nous protéger est automatique et inconsciente.  » – Diane Musho-Hamilton

L’intelligence émotionnelle («IE») est définie comme «la capacité d’identifier et de gérer vos propres émotions et les émotions des autres». Une IE faible entraîne généralement une incapacité à rester calme, ce qui entraîne plus de conflits, alors qu’une IE élevée conduit à moins de conflits et une meilleure capacité à rester calme sous pression.

Le conflit fait inévitablement partie de la vie. Même la personne la plus cool, la plus calme connaîtra des tourments interpersonnels à un moment donné dans sa vie. Dans la plupart des cas, les gens n’ont aucun contrôle sur ce qui se passe ensuite.

Le seul aspect d’un conflit que nous pouvons contrôler est la façon dont nous réagissons. Cela ne veut pas dire que la suppression de ce processus «automatique et inconscient» est simple, ça ne l’est pas.

Mais nous pouvons apprendre à reconnaître et gérer nos émotions négatives. Nous pouvons surpasser, dans une certaine mesure, cette réponse physiologique innée.

Nous pouvons apprendre à rester calme pendant n’importe quel conflit, y compris au milieu d’une dispute.

VOICI COMMENT:

1. PRENEZ DES RESPIRATIONS PROFONDES

La capacité a rester détendu et centré pendant un conflit dépend de votre capacité à détendre le corps. La respiration superficielle est la réponse innée du corps face au stress. En supprimant cette réponse naturelle et en pratiquant une respiration profonde, cela aide le corps à rester calme.

Inspirez profondément par le nez avant d’expirer lentement par la bouche. Des respirations lisses et profondes arrêteront la production de deux hormones du stress : l’adrénaline et le cortisol.

2. CONCENTREZ-VOUS SUR VOTRE CORPS

Se concentrer sur les sensations physiques qui surviennent dans un conflit permet de les changer de façon consciente. Lorsque vous vous concentrez sur votre corps, vous pouvez ressentir la tension, la respiration superficielle, etc., survenant avec le stress.

Lorsque vous remarquez que votre corps commence à se tendre, mettez-vous dans une position neutre en détendant les épaules et les mains. Cette position ouverte communique la positivité à l’aide du langage corporel et résout souvent les conflits.

3. ÉCOUTEZ ACTIVEMENT

Une personne engagera une dispute, ou un autre type de conflit, si elle estime qu’on ne l’écoute pas. D’autre part, il est impossible de désamorcer un conflit sans une écoute attentive et active.
Lorsque quelqu’un parle, concentrez votre attention sur ce que dit la personne. Ignorez toute réflexion sur la construction d’une réponse. Une fois que la personne finit de parler, vous avez les informations nécessaires pour répondre de manière intelligente.

4. POSEZ DES QUESTIONS OUVERTES

Les questions ouvertes sont précieuses pour résoudre les conflits. Tout d’abord, les questions ouvertes démontrent que vous écoutez attentivement. Deuxièmement, ces types de questions montrent du respect à la personne en lui permettant d’articuler ses pensées.
Apprendre à poser des questions ouvertes peut être un peu délicat pour certaines personnes.

La façon la plus simple d’éviter de poser des questions avec des réponses par «Oui» ou «Non» est de ne pas utiliser les mots «As-tu», «N’as-tu pas», quand vous posez une question. Au lieu de cela, utilisez les mots «Que», «Pourquoi», «Quand» et «Comment». Essayez maintenant., vous remarquerez rapidement la différence.

5. GARDEZ UNE VOIX CALME

La façon la plus simple d’empirer une dispute est d’élever la voix. D’un autre côté, l’un des moyens les plus faciles pour calmer un conflit est de baisser le ton de votre voix. Le niveau de voix est également lié à la pression artérielle.

La première étape consiste à calmer la colère initiale de l’autre personne. Vous ne pouvez pas le faire en élevant la voix. D’autre part, vous pouvez rapidement transmettre un sentiment de calme en prenant la décision consciente de baisser le ton votre voix.

6. ACCEPTEZ DE NE PAS ÊTRE D’ACCORD

Tous les conflits n’aboutiront pas à des résultats amicaux ou agréables. Cependant, vous pouvez éviter d’empirer le conflit en vous désengageant poliment de la conversation.

S’éloigner d’une dispute est approprié si la personne devient de plus en plus hostile, ou si la conversation ne mène nulle part malgré tous vos efforts.

Les êtres humains sont des créatures émotionnelles, et cette capacité de ressentir peut être utilisée soit à notre avantage, soit à notre détriment. Il est également important de vous pardonner si vous devez agir de manière inconvenante.

En suivant un ou plusieurs des six conseils donnés, vous vous sentirez certainement plus confiant dans vos prochains conflits. En conséquence, vous utiliserez vos émotions et votre autorégulation à votre avantage.

Sources : /www.topsante.comet .NOTEY.COM/@ et //HBR.ORG/ W.PSYCHOLOGYTODAY.COM/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*