Pitié, arrêtez de boire de l’eau en bouteille

 

eau en bouteille
Eau en bouteille

Pitié, arrêtez de boire de l’ eau en bouteille

L’eau en bouteille est une arnaque. C’est aussi débile que de vendre de l’air en bouteille hors de prix, mais après quelques décennies de commercialisation, un instinct absurde nous pousse parfois à saisir une bonne bouteille de Volvic quand notre bouche devient sèche et notre esprit étourdi par la chaleur. C’est pas de l’eau mon pote, c’est de l’Eau !

Prenez mon pays, le Canada. Ici, l’eau en bouteille prévient des aquifères situés près des Grands Lacs, où elle est pompée pour la modique somme de 3,71$ le million de litres par des compagnies qui la revendent ensuite en réalisant des profits monstrueux. On parle tout de même d’un pays où les peuples autochtones (amérindiens) sont contraints par des décrets à faire bouillir toute l’eau qu’ils consomment, et qui se retrouvent généralement à boire leur propre eau potable après l’avoir rachetée sous forme de bouteilles livrées par des camions. Sans surprise, cette eau appartient alors à Nestlé et à d’autres grandes entreprises.

Des politiciens et des activistes appellent à augmenter le prix réclamé aux entreprises pour pomper l’eau des sources municipales, mais certains experts estiment que cela ne suffit pas. Selon les plus véhéments, il faudrait tout simplement interdire à quiconque de pomper de l’eau dans un but lucratif, pour des raisons aussi bien sociales que scientifiques. Et Nestlé devrait perdre la licence qui l’autorise jusqu’ici à poursuivre cette pratique.

« Si l’eau devenait un bien commun, cela ne signifierait pas que Nestlé ou Coca-Cola ne pourraient pas en pomper pour produire du soda ; il devrait être possible d’obtenir une licence pour utiliser de l’eau pour fabriquer certains produits, mais pas pour en faire un produit en soi« , explique Stephen Scharper, professeur spécialiste du développement durable à l’université de Toronto.

« À terme, cela reviendrait à abolir totalement l’eau en bouteille. »

Un rapport publié en 2016 par Harden Environmental Services, entreprise spécialisée dans l’analyse des eaux souterraines, indiquait que « les prélèvements d’eau effectués par Nestlé entraînent une dépressurisation » de l’aquifère d’où l’eau est pompée, ce qui peut aboutir à la contamination de l’eau, susceptible d’entrer en contact avec des puits ou des fosses septiques avoisinants.

Surtout, nous pourrions un jour nous retrouver face à une pénurie d’eau. Des données diffusées par la NASA l’an dernier montrent qu' »environ un tiers des plus grands réservoirs d’eau souterraine de la Terre sont en train d’être rapidement épuisés par la consommation humaine. » Si l’on ajoute le réchauffement climatique, source de sécheresses toujours plus fréquentes et toujours plus intenses partout dans le monde, cette eau pourrait bien s’avérer précieuse dans un futur proche.

À ce stade de la discussion, il faut aussi bien garder en tête que l’eau en bouteille n’est pas meilleure que l’eau du robinet, au moins dans les pays où la distribution publique d’eau potable fonctionne correctement ; historiquement, elle est même bien pire. En 1999, l’ONG Natural Resources Defence Council a publié un rapport indiquant que 25% de l’eau en bouteille était exactement la même que l’eau du robinet. En 2006, un test réalisé par la ville de Cleveland a révélé que l’eau en bouteille de la marque Fiji contenait de l’arsenic. En 2008, l’Environmental Working Group a montré que la plupart des marques d’eau en bouteille ne se distinguaient en rien de l’eau du robinet, et dépassaient parfois les seuils légaux de contaminants.

« Pas besoin d’intermédiaires du secteur privé »

Les municipalités sont tenues par la loi de publier des rapports annuels sur la qualité de l’eau, mais les entreprises qui vendent de l’eau sont, elles, uniquement surveillées par les associations de consommateurs et non par des agences gouvernementales. Beaucoup d’entre elles publient des rapports sur la qualité de leur eau, mais certains soulignent le fait que ces entreprises ne sont pas soumises aux mêmes standards que les municipalités et que l’industrie s’autorégule.

Aux partisans de l’interdiction de l’eau en bouteille, on pourrait rétorquer que des sources d’eau aisément transportables et stockables peuvent s’avérer vitales en cas de catastrophe ou de problème durable. Les Amérindiens du Canada, par exemple, doivent se contenter d’eau en bouteille tant que leurs problèmes d’eau potable ne sont pas résolus. Mais selon Scharper, il n’y a aucune raison pour que le gouvernement ne puisse pas tenir ce rôle.

« Même si un événement majeur survient et que les services municipaux ne peuvent plus assurer la distribution d’eau, cela ne signifie pas que les entreprises doivent s’engouffrer dans la brèche pour faire des profits, dit-il. Le gouvernement a le devoir de fournir aux citoyens de quoi subvenir à leurs besoins les plus élémentaires. L’Etat peut fournir de l’eau provenant de sources municipales. Pas besoin d’intermédiaires du secteur privé. »

Historiquement, nous avons déjà eu à prendre des décisions drastiques. Citons l’exemple de l’amiante, qui était très utilisée dans le secteur du bâtiment avant d’être interdite dans de nombreux pays quand on s’est aperçu qu’elle était très dangereuse pour la santé. Cette année, la ville de Paris a interdit la circulation de tous les véhicules produits avant 1997 les jours de semaine, afin de lutter contre la pollution.

Certaines villes ont déjà commencé à interdire l’eau en bouteille. En 2009, la ville de Bundanoon, en Australie, a totalement banni les bouteilles d’eau. En 2014, San Francisco a voté l’interdiction de l’eau en bouteille dans les lieux publics. Autrement dit, c’est possible ; il suffit d’en avoir la volonté politique et d’être motivé.

Alors pitié : arrêtez de boire de l’eau en bouteille.

Poubelles Mer Plage Déchets Ordures

Suite à la publication de cet article (originellement publié sur la version américaine de Motherboard), la Chambre Syndicale des Eaux Minérales a exigé un droit de réponse concernant la spécificité du cas français. Nous reproduisons ici, à sa demande, ce rectificatif:

En France l’eau minérale naturelle répond à une réglementation spécifique inscrite dans le Code de la Santé Publique. Le respect de ces spécificités qui sont la pureté, la naturalité, la qualité et la composition constante ont un coût pour les minéraliers. D’importants investissements sont mis en place afin de préserver les sites naturels dont sont issues les sources. C’est au niveau de l’impluvium, zone d’infiltration de l’eau, que les minéraliers conduisent des politiques de protection des sources en collaboration avec les acteurs locaux pour prévenir tout risque de contamination de l’eau minérale naturelle. La surface d’un impluvium peut couvrir plusieurs milliers d’hectares.

Par ailleurs, l’eau minérale naturelle n’est pas une ressource gratuite : une taxe est payée par les embouteilleurs aux communes où se situent les sources. Le prix de l’eau minérale naturelle est donc le reflet de tous ces facteurs.

La quantité d’eau embouteillée n’excède pas ce que la nature renouvelle jour après jour. Les minéraliers sont conscients qu’il faut préserver les ressources en eau. Leur activité autour des sources permet justement de pérenniser ces ressources, en les protégeant de la pollution et en préservant leur écosystème naturel.

Le Code de la Santé Publique définit les spécificités de l’eau minérale naturelle : elle est d’origine souterraine. Elle provient d’une source unique préservée de toute pollution humaine et ne subit aucun traitement de désinfection. L’eau du robinet et les eaux minérales naturelles sont donc totalement différentes et répondent à des réglementations distinctes.

De plus, les eaux minérales françaises sont soumises à une réglementation qui définit également les seuils légaux de contaminants. Or, les eaux minérales françaises ne dépassent pas les seuils légaux de contaminants, sinon elles ne pourraient pas être commercialisées.

Source : motherboard.vice.com

22 commentaires à propos de “Pitié, arrêtez de boire de l’eau en bouteille

    • bon, le titre de l’article pousse effectivement a arreté la consomation d’eau en bouteille mais ce qui est sous entendu c’est que comme cela les acteurs privé qui vous vendent l’eau ne subsisterons pas! et que cette eau doit etre fournie gratuitement par l’état! maintenant effectivement je doute que les état soit capable de fournir cette eau avec la meme qualité et la même préservation du site de pompage sans la vendre! ici l’article souligne surtout les abus que cette situation peut provoquer dans certaine zone de la planette! pour moi, spéculé, ou faire des profits quelqu’ils soit sur des ressources qui comble les besoins primaire devraient etre interdit, tous simplement! on spécule sur les céréales, sur ,l’eau, sur l’aire et cela provoque des famine et des malnutrition, des endroit ou des polutions extremement nuisible deviennent légal et tout cela tue des milliées de personnes et d’enfant chaque minute que cela dure! pendant qu’une poignée de personne s’en mettent plein les poches!!! vendre de l’eau en bouteille oui faire un bénéfice redistribué a des actionnaires, non!! réinvestit dans la collectivité directement lié au site de pompage ou dans les zone de secheresse, oui!!!

  1. J’ai vu un reportage a la télé et oui ils prennent l’eau du robinet aussi et font croire que c’est de l’eau des montagnes, hahaha, moi en tout cas je me suis acheter une bouteille que je peux remplir à volonté sans que j’ai un sous à déboursé, que ferez vous la prochaine fois….

    • j’habite la montagne !!! malgré que je me situe en tête de bassin l’eau est impropre à la consommation !!! du aux engrais chimique et pesticides !!! si nous ne changeons pas nos modes de cultures Nous irons droit à une catastrophe sanitaire dans un proche avenir !!!!

  2. bonjour! interdire les bouteilles d’eau en public? on va pas transporter notre robinet en ville? ca veut dire qu’on a plus le droit de boire d’eau en dehors de chez soi? ca va etre pratique pour les parents ca tiens! c’est pour obliger les gens à boire des cochoneries de soda à la place?? enfin bon heureusement en france on en est pas encore là! après on peut prendre un thermos et mettre de l’eau dedans! ou alors j’ai mal compris l’article! ce qui n’est pas impossible! mais à la maison moi je bois l’eau du robinet! il ya que en voiture ou dans mon sac que j’ai toujours une petite bouteille! remplis avec eau du robinet car un contenant peut servir plusieurs fois!

  3. je n’ai rien compris à cet article…il y a plusieurs sortes d’eau en bouteille, eau minérale oui et eau de source des montagnes par exemple c’est ce que j’achète, donc pourquoi mettre toutes les eaux en bouteilles dans le même sac et dire que c’est mauvais???

  4. tout cela depend du pays ou tu te trouves car leau n es pas potable partout et certains pays n ont meme pas d eau et sont obliges de la fabriquer ou de l acheter………..c nul cet article……….arretez de pensez a vous un peu ….ouvrez les yeux regardez autour de vous…….biz

    • bon, le titre de l’article pousse effectivement a arreté la consomation d’eau en bouteille mais ce qui est sous entendu c’est que comme cela les acteurs privé qui vous vendent l’eau ne subsisterons pas! et que cette eau doit etre fournie gratuitement par l’état! maintenant effectivement je doute que les état soit capable de fournir cette eau avec la meme qualité et la même préservation du site de pompage sans la vendre! ici l’article souligne surtout les abus que cette situation peut provoquer dans certaine zone de la planette! pour moi, spéculé, ou faire des profits quelqu’ils soit sur des ressources qui comble les besoins primaire devraient etre interdit, tous simplement! on spécule sur les céréales, sur ,l’eau, sur l’aire et cela provoque des famine et des malnutrition, des endroit ou des polutions extremement nuisible deviennent légal et tout cela tue des milliées de personnes et d’enfant chaque minute que cela dure! pendant qu’une poignée de personne s’en mettent plein les poches!!! vendre de l’eau en bouteille oui faire un bénéfice redistribué a des actionnaires, non!! réinvestit dans la collectivité directement lié au site de pompage ou dans les zone de secheresse, oui!!!

  5. A savoir que le plastique des bouteilles pollue l’eau quelle renferme à différent taux nocif pour notre santé suivant la composition du plastique utilisé…… donc à vous de voir.

  6. L’eau des robinets est une eau recyclée . On y trouve des traces de contraceptifs , d’anti-cancéreux , anti-dépressifs, de pesticides , de plombs etc… Et pour l’eau en bouteille, ce sont leurs emballages plastiques qui posent problème . Le plastique est un perturbateur d’hormones et provoque un tas de maladies comme le cancer entre autres. On trouve des bouteilles d’eau en verre avec consigne mais ça représente un budget . La question de l’eau est un vrai problème !

    • Toute eau est recyclée – ‘la nature ne fabrique pas d’eau, la terre possède un énorme quantité d’eau mais c’est une quantité finie qui suis un cycle mû par l’énergie solaire. Les scientifiques estime que la planète aurait perdu le quart de son eau initiale au cours de son existence estimée à 4 milliards d’années.

      Il faudrait chercher au plus profond des glacier ou des océans pour trouver de l’eau qui n’est pas passé par un rein humain ou animal. Par exemple, on estime que la glace riveraine du pôle sud est composée d’environ 30% d’urine de pingouin. Pensez-y lors de votre prochain achat d’eau provenant d’un esker…

  7. Si l’eau en bouteille était comme vendre de l’air en bouteille comme mentionné dans ce rapport, ce serait une comparaison sensé, a condition qu’il n’y ait pas d’air lorsque l’on sort de chez-soi, mais c’est vraiment pas le cas pour l’air, cependant c’est le cas en ce qui concerne l’eau en dehors de chez soi, il faudrait aller frapper aux portes des étranger ou acheter des sodas ou des bouteilles de liqueurs hors de prix, ce qui ferait bien plaisir a Coca-Cola et les autre.

    • Qu’y a t-il de mal à transporter une gourde d’eau de votre robinet lors de vos sorties? Il est aussi possible de remplir cette même gourde à n’importe quelle salle d’eau publique.

    • tu as rien compris, ils disent pas de pas te mettre de l’eau dans une bouteille mais de pas en acheté c’est pas compliqué à comprendre mon gars de 10 ans a compris, tu prends ta gourde tu calisss de l’eau dedans c’est assé simple non?

  8. On nous défend de tout consommer. Finalement que faire même quand l’eau qui est une necessité vitale suscite maintenant des questions?

  9. Moi je suis en Afrique où l’eau qui sort des robinets est bien colorée et impropre à la consommation à cause de la vieillesse des tuyaux de canalisation.Ces filtres qui auraient pu être la solution idéale ne semblent malheureusement pas être à notre portée

  10. Ah ? Et que devrions nous boire alors que chez nous, l’eau du robinet est largement contaminée aux métaux lourds (plomb, arsenic, cadmium…) ?
    Je suis ouverte à toute suggestion…

  11. Avez-vous remarqué que l’auteur de l’article ne signe pas son nom ? Il se cache derrière une organisation que l’on ne connait pas. Personnellement, je bois de l’eau en bouteille qui vient d’un petit village des bois francs et qui est distribuée régionalement uniquement. Cette eau de source provient des montagnes ou elle est beaucoup plus pure que celle décrit dans l’article. Avec un petit filtre au charbon, mon eau de robinet est également très bonne. Arrêtez tout simplement d’acheter l’eau de ces grosses multinationales et adoptez les plus petites compagnies. Et il y en a beaucoup au Québec.

    Et de grâce, monsieur ou madame l’auteur de l’article, signé donc vos documents a l’avenir, car , en ce qui me concerne, vous manquez carrément de crédibilité.

  12. c’est pas exactement ce dont vous parlez ici mais parlant de pénurie d’eau, si le monde ne se sensibilise pas au gaspillage, ca pourrait arriver, le monde qui lavent leur auto en laissant couler l’eau pour rien ou qui arrosent trop souvent leur gazon ou pire encore, je voyais ca il y a déja une quinzaine d’années, des vieux bornés qui arrosent leur asphalte comme des enfants qui regardent l’eau couler…., j’en ai meme vu qui avaient fait ca une journée de pluie….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*