5 conseils du Dr Saldmann pour être en bonne santé sans médicaments

bonne santé sans médicaments
En bonne santé sans médicaments : votre santé sans risque », dernier livre de Dr Frédéric Saldmann, il donne des conseils pour être en bonne santé grâce à des solutions simples et naturelles.

5 conseils du Dr Saldmann pour être en bonne santé sans médicaments «Votre santé sans risque»

Cardiologue, nutritionniste et spécialiste des questions d’hygiène, le Dr Frédéric Saldmann dévoile dans son dernier livre ses conseils pour prendre soin de sa santé de façon naturelle…

Prendre soin de sa santé, sans médicaments et avec des solutions simples et naturelles, c’est ce que promeut le Dr Frédéric Saldmann dans son dernier ouvrage, Votre santé sans risque* (éd. Albin Michel).

Dans cette ouvrage qui mériterait presque d’être remboursé par la Sécu, le cardiologue, nutritionniste et spécialiste des questions d’hygiène dispense une multitude de conseils relevant du bon sens ou basés sur des études scientifiques, qui permettent de prendre facilement soin de sa santé au quotidien.

Voici les 5 conseils du Dr Saldmann pour être en bonne santé sans médicaments :

Commencer son repas par le dessert pour perdre du poids

Cela peut sembler farfelu, pourtant, manger son dessert au début du repas permettrait d’éviter de grossir, et même de perdre du poids. Comment ? Le message sucré du dessert dupe le cerveau et active les mécanismes de la satiété et diminue la quantité de nourriture ingérée durant le repas. De quoi se faire plaisir sans en payer le prix sur la balance !

Evacuer les gaz intestinaux pour avoir un ventre plat

La où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir. Difficile en effet de se sentir bien quand on a le ventre compressé de gaz. Et qui dit ballonnements et flatulences dit ventre gonflé. Pour afficher un ventre plat et confortable, quelques exercices permettent de… déloger les pets encombrants qui, à force d’être retenus, augmentent les risques de constipation.

Ce n’est pas glam, mais l’objectif est de se sentir mieux après. Evidemment, on fait ça en comité restreint, c’est-à-dire seul(e)(merci d’épargner les collègues de l’open space et sa famille). Pour se libérer en moins de trois minutes, le Dr Saldmann conseille de se mettre sur son lit à genoux, les épaules posées sur le lit : une position qui favorise l’évacuation des gaz.

Pour se sentir mieux mais avec une méthode plus élégante : plutôt que de finir son repas par un dessert riche en sucres, on s’offre plutôt une infusion de graines de fenouil, un breuvage aux vertus «ventre plat» qui permet de diminuer les gaz intestinaux.

Se laver les mains AVANT d’aller aux toilettes

Nous sommes très nombreux à avoir déjà lancé un regard réprobateur et un peu dégoûté à un proche ou un collègue pris en flagrant délit sortant des toilettes sans s’être lavé les mains. Parce qu’au risque de jeter un pavé dans la mare, on vous le dit cash : c’est dégueu ! Eh bien nombre de bien pensants ignorent toutefois que pour une hygiène optimale, il faudrait commencer par se laver les mains AVANT d’aller aux toilettes.

Bon, quand on est chez soi (un chez soi propre), passe encore, mais à l’extérieur, au bureau notamment, mieux vaut se laver les mimines avant d’aller faire sa petite affaire. Visualisez plutôt tout ce que vous avez touché de potentiellement cracra avant votre passage aux toilettes : plein de poignées de portes bourrées de microbes, des pièces de monnaies bourrées de microbes et vous avez serré des mains elles aussi potentiellement recouvertes d’une flopée de microbes.

Sans oublier la lunette des toilettes qu’il nous arrive de relever ou baisser et qui, on vous le met dans le mille, est ultra-bourrée de microbes. Bref, ça fait beaucoup de microbes sur nos mains qui vont être en contact direct avec le sexe. Un bouillon de culture qui ne veut pas du bien à votre pénis messieurs, ni à votre vagin mesdames, en particulier lorsque vous changez de protections périodiques.

Changer d’oreiller tous les deux ans

Un oreiller, on l’aime, il est précieux. Il nous soutient, on le prend dans ses bras pour mieux rejoindre ceux de Morphée, et en plus, il ne nous engueule pas si on bave légèrement sur lui dans notre sommeil. Bref, c’est un ami qui nous veut du bien. Mais dont il faut savoir se séparer régulièrement pour mieux profiter de ses vertus. En pratique, on le lave tous les six mois à la machine et surtout, on change tous les deux ans, maximum. Pourquoi tous les deux ans ? Si vous passiez l’intérieur de votre oreiller au microscope, vous ne poseriez pas la question et enverriez valdinguer l’impudent objet directement à la poubelle ! A terme, 10 % du poids d’un oreiller est constitué d’acariens, morts ou vivants, et de leurs déjections.

Se faire mettre des fessées

Que les choses soient claires, il ne s’agit ici que de petites fessées coquines et consenties hein ! Un geste coquin aux accents SM qui, dispensé occasionnellement au cours de jeux amoureux, pimente la vie sexuelle au sein du couple et booste leur libido. Or de nombreuses études ont démontré les vertus d’une vie sexuelle épanouie sur la santé et l’espérance de vie.

* Votre santé sans risque. Vous êtes une force de la nature sans le savoir, éditions Albin Michel ; 19,50 euros. Actuellement en librairie

Source en bonne santé sans médicaments : ww.20minutes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*