Si vous avez brisé le cœur de votre partenaire, ne devenez pas ami(e) avec après cela

brisé le cœur
Si vous avez brisé le cœur de votre partenaire, ne devenez pas ami(e) avec après cela

Le 15 Juin 2017 Image crédit :  source

Si vous avez brisé le cœur de votre partenaire, ne devenez pas ami(e) avec après cela

Il ne fait aucun doute que c’est un(e) très bon(ne) ami(e), et si vous lui aviez laissé une chance, vous auriez vu que c’était un(e) excellent(e) partenaire.

Au lieu de lui donner une chance, vous l’avez dirigé(e).

Au lieu de lui donner une chance, vous avez joué à des jeux.

Au lieu de lui donner une chance, vous avez mis le désordre dans sa tête et envoyé un million de signaux différents.

Au lieu de lui donner une chance, vous lui avez fait croire qu’il/elle devait travailler pour obtenir votre temps et votre attention.

Et il/elle a essayé.

La vérité, c’est que vous étiez tout pour cette personne. Il/elle vous aimait. Il/ elle aurait tout fait pour vous. Et continue à le prouver en essayant d’être votre ami(e).

Mais ça le/la tue.

Il/elle essaie d’être fort(e) en montrant un visage souriant, mais dès que vous n’êtes plus là il/elle ne peut plus retenir ses larmes.

Il/elle essaie d’être fort(e), il/elle continue de vous répondre. Il/elle continue de faire de son mieux. Mais il/elle souffre tellement.

Il/elle se lève la nuit et ressasse les choses dans son esprit en se demandant quels sont ses torts.

Il/elle pense que tout est de sa faute, alors qu’en réalité, vous n’avez simplement pas eu la décence de lui dire que vous n’étiez pas intéressé(e).

Au lieu de lui dire que vous n’étiez pas intéressé(e), vous avez tiré profit de son attention.

Au lieu de lui dire que vous n’étiez pas intéressé(e), vous lui avez pris tout ce qu’il/elle avait à donner sans lui rendre la pareille.

Au lieu de lui dire que vous n’étiez pas intéressé(e), vous avez passé du temps avec, vous l’avez écouté(e), vous avez fait tomber ses murs jusqu’à ce qu’il/elle vous fasse confiance dans son état le plus vulnérable.

Au lieu de lui dire que vous n’étiez pas intéressé(e), vous avez tout fait pour lui faire croire que vous l’étiez.

Donc, ne le/la culpabilisez pas de s’éloigner. Il/elle doit le faire. Ne le/la questionnez pas quand il/elle ne répond pas. Ne vous engagez pas dans une bataille parce que vous ne comprenez pas pourquoi il/elle est blessé(e) et bouleversé(e). Cela ne fait qu’empirer la situation.

Vous n’étiez pas honnête avec cette personne.

Vous ne lui avez pas dit qu’il y avait quelqu’un d’autre.

C’est tout ce que vous aviez à dire. Mais pour une raison quelconque, vous avez gardé ces détails pour vous.

Ne le/la culpabilisez pas pour avoir réagi de cette façon. Parce que, même si sa réaction vous surprend, imaginez combien il/elle a dû se sentir aveuglé(e).

Il/elle s’est senti(e) idiot(e) de ne pas savoir quelque chose que vous ne lui avez pas dit.

Mettez-vous à sa place.

Vous ne lui avez jamais dit d’arrêter d’essayer, alors il/elle ne l’a pas fait.

Vous ne lui avez jamais dit de reculer, alors il/elle ne l’a pas fait.

Vous voulez être son ami(e), mais vous ne connaissez même pas la signification de l’amitié.

Personnellement, quand je choisis des amis, je ne choisis pas ceux qui me font pleurer la nuit.

Et il/elle fait semblant d’aller bien. Il/elle prétend que tout va bien.

Je suis désolé mais vous ne pouvez pas devenir pas son ami(e) après lui avoir brisé le cœur.

Car des amis comme ça n’ont pas besoin d’ennemis.

Texte inspiré de thoughtcatalog.com/kirsten-corley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*