Comment entraîner votre cerveau à éviter la dépression

éviter la dépression
Comment entraîner votre cerveau à éviter la dépression

Comment entraîner votre cerveau à éviter la dépression

La dépression est l’une des maladies psychiques les plus répandues. Selon une enquête réalisée par l’Inpes :

• 8 % des Français de 15 à 75 ans (soit près de 3 millions de personnes) ont vécu une dépression au cours des douze mois précédant l’enquête ;

• 19 % des Français de 15 à 75 ans (soit près de 9 millions de personnes) ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie.

La dépression est l’une des formes de maladie mentale les plus effrayantes, à la fois en tant que personne qui le vit, et en tant que personne qui regarde quelqu’un d’autre le vivre. Lorsque vous souffrez de dépression, vous ne voyez aucun espoir, même si les gens sont là pour vous aider. Et quand vous voyez quelqu’un souffrir de dépression, vous pouvez essayer d’aider, mais il n’est pas disposé à accepter de l’aide. ( Source )

Pour entraîner votre cerveau à éviter la dépression, vous devez abandonner l’idée que vous pouvez seulement aider ceux qui peuvent s’aider eux-mêmes. Parfois, nous ne sommes capables de nous aider et nous avons besoin d’un coup de main pour nous relever. Demander de l’aide peut être difficile. La dépression peut tuer quand une personne en vient à envisager le suicide, alors s’il vous plaît prenez ces symptômes de dépression très au sérieux.

Si vous avez besoin d’aide maintenant, appelez le 08 92 70 12 38. Cette ligne offre une écoute psychologique ponctuelle et une éventuelle orientation par des professionnels, anonyme et sans jugement.

COMMENCEZ À ENTRAÎNER VOTRE CERVEAU À ÉVITER LA DÉPRESSION

Lorsque vous ressentez de la tristesse, vous pensez très probablement à quelque chose qui s’est déroulé dans le passé et que vous n’avez pas réussi à surmonter. Pour aller de l’avant, nous devons nous concentrer sur l’avenir, même si le passé nous retient. Ce qui est déjà arrivé ne peut pas être changé. Nous pouvons revivre ou penser à la manière dont nous aurions voulu que ça se passe, mais en ce moment nous continuons à revivre les événements négatifs du passé.

Comment dépasser le passé? Nous devons faire face à ce qui s’est passé et passer à l’action en ce moment, ce qui nous conduira à un avenir meilleur. Par exemple, si nous avons affaire à un divorce, il y a de nombreux aspects négatifs sur lesquels se concentrer et rien ne changera le fait que nous divorçons . Au lieu de vous concentrer sur le négatif, faites une liste des traits positifs que votre partenaire idéal devrait avoir. C’est un pas positif vers la bonne direction.

IMAGINEZ LE FILM DE VOTRE DÉPRESSION

Racontez l’histoire de votre dépression. Quels événements ont mené à cette état actuel de tristesse? Si l’histoire de votre vie n’a duré que 15 minutes, combien de temps cet épisode de dépression actuel durerait-il?

Il y avait votre enfance, l’adolescence, l’âge adulte et les moments épiques majeurs qui seraient des chapitres importants dans votre histoire. Et puis cette mauvaise chose est arrivée. Maintenant, écrivez la scène d’après où vous surmontez les difficultés apparemment insurmontables pour avancer victorieusement vers votre propre fin heureuse.

ÉVITEZ D’ESSAYER D’ÊTRE LE MEILLEUR

Les chercheurs de la British Psychological Society disent que la compétition et le désir d’être le meilleur peuvent conduire à des pensées dépressives quand ou si nous échouons dans nos propres attentes élevées pour nous-mêmes. La recherche montre que «lorsque les gens se sentent peu sûrs dans leur environnement social, ils peuvent se concentrer sur une vision hiérarchique d’eux-mêmes et des autres, avec une crainte de rejet s’ils se sentent trop inférieurs ou subordonnés.

Cela peut augmenter la vulnérabilité à la dépression, à l’anxiété et au stress. Vous vous sentez inférieur à quelqu’un d’autre? Cessez de faire des comparaisons. Vous êtes unique, et personne n’a vécu les mêmes choses que vous.

ENTRAÎNEZ VOTRE CERVEAU À NE PAS RÉPRIMER LES PENSÉES ET LES SENTIMENTS

Les pensées négatives et les émotions sont normales, mais certaines personnes pensent que si elles évitent toutes les pensées négatives alors elles éviteront la dépression. La recherche montre que le contraire peut être vrai.

Les chercheurs du Journal of Personality ont constaté que «l’inclination vers la suppression de la pensée est associée à la pensée obsessionnelle et à la réactivité émotionnelle». Pour éviter les pensées dépressives, essayez d’apprendre à observer les émotions et les pensées négatives quand elles se produisent, tout en vous disant : «que la pensée négative est une opinion, mais ce n’est pas pour moi. ‘

Sources Comment entraîner votre cerveau à éviter la dépression : WWW.HEALTH.COM/ CRISIS TEXT LINE FACEBOOK MESSENGER HTTPS://WWW.FACEBOOK.COM/CRISISTEXTLINE/’HC_REF=SEARCH&FREF=NF
THE BRITISH PSYCHOLOGICAL SOCIETY / RESEARCHGATE.NET/ JOURNAL OF PERSONALITY THOUGHT SUPPRESSION AND DEPRESSION PSYCNET.APA.ORG/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*