10 ingrédients toxiques que vous mangez au McDo sans vous en rendre compte

10 ingrédients toxiques que vous mangez au McDo sans vous en rendre compte

McDonald’s est certainement la plus grande chaîne de restauration rapide au monde. Mais l’image du géant américain est très paradoxale, voir controversée.

D’un côté, on sait tous que l’alimentation de McDo est mauvaise pour la santé.

Mais de l’autre, McDo a l’avantage d’être présent partout dans le monde, à des prix abordables et les enfants en raffolent grâce à un marketing bien maitrisé.

Si vous cherchez un repas équilibré, ce n’est sûrement pas à McDo que vous allez le trouver !

De plus en plus de recherches scientifiques indiquent que la « malbouffe » est directement liée à des maladies sérieuses comme le diabète, le cancer et les maladies cardio-vasculaires.

Pourtant malgré ces certitudes scientifiques, McDo continue à servir des milliards et des milliards de repas.

Le succès mondial de McDo repose surtout sur le fait que ses « restaurants » sont présents à tous les coins de rues.

Le géant de la restauration rapide est partout : dans les aéroports, dans les centres commerciaux, dans les zones touristiques, sur les plus grandes artères des villes (type Champs-Élysées).

Beaucoup de personnes à travers le monde sont addicts à cette alimentation malsaine.

Malheureusement le succès et la popularité de McDo ne semblent pas s’essouffler.

Il est grand temps de découvrir les ingrédients toxiques que vous mangez dans les préparations de McDonald’s :

1. L’acrylamide

Il est important de préciser que les aliments proposés dans les menus de McDo peuvent varier légèrement d’un pays à l’autre.

Mais il y a un aliment frit que l’on trouve dans TOUS les McDonald’s du monde : les frites.

Et ces frites contiennent un produit très mauvais pour la santé : l’acrylamide.

L’acrylamide est loin d’être un ingrédient naturel comme vous pouvez le voir sur Wikipédia ici.

C’est un produit de synthèse qui se forme lors de la friture des aliments — une des méthodes de cuisson les plus courantes chez McDonald’s.

Or, le taux d’acrylamide des frites de chez McDo est particulièrement élevé.

La question du lien entre l’acrylamide et le cancer est plus que jamais d’actualité.

Effectivement, cette molécule est cancérigène et affecte la fertilité masculine chez les animaux (elle n’a pas encore été étudiée chez l’homme).

Sachez que l’Organisation mondiale de la Santé considère l’acrylamide comme un risque réel pour la santé.

La durée de cuisson des aliments détermine aussi le taux d’acrylamide : plus un aliment est frit, plus son niveau d’acrylamide sera élevé.

Par exemple, les frites cuites trop longtemps et qui prennent une couleur brune contiennent beaucoup plus d’acrylamide que les frites cuites moins longtemps.

Miam !

2. L’azodicarbonamide​

Les pains à hamburger de McDo contiennent des agents chimiques épaississants pour leur donner une meilleure tenue.

McDonald’s utilise de l’azodicarbonamide dans tous ses pains à hamburger — du pain classique aux graines de sésame au pain de ses sandwichs « spéciaux ».

Or l’azodicarbonamide est un produit chimique utilisé dans la fabrication des tapis de yoga et des chaussures de sport. Rien que ça !

Elle se présente sous la forme d’une poudre de couleur jaune orangée qui possède des vertus gonflantes, conférant ainsi moelleux et élasticité au caoutchouc.

Heureusement, l’utilisation de l’azodicarbonamide en tant qu’additif alimentaire est interdite dans l’Union européenne.

D’ailleurs, à Singapour, l’utilisation de l’azodicarbonamide est sujette à une peine de 15 ans de prison et d’une amende de 450.000 € !

Malheureusement, il y a un autre ingrédient qui est toujours autorisé en Europe : l’huile hydrogénée.

Et comme le dit lui-même McDo sur son propre site, ses produits sont préparés avec une margarine liquide qui contient de l’huile de soja partiellement hydrogénée.

Les huiles partiellement hydrogénées ont une teneur extrêmement élevée en acides gras trans.

Or, ce type d’acides gras est connu pour augmenter le risque des troubles cardiaques et du diabète de type 2.

De plus, les acides gras trans augmentent le taux de « mauvais cholestérol » (le cholestérol LDL) et le risque de maladies cardio-vasculaires.

Miam !

3. Le pyrophosphate de sodium

Le pyrophosphate de sodium est un produit de synthèse souvent utilisé en tant que ferment dans l’industrie alimentaire.

Selon le Center for Science in the Public Interests, « l’excès de consommation de pyrophosphate de sodium engendre des déséquilibres alimentaires qui peuvent provoquer l’ostéoporose ».

Les sandwichs aux œufs par exemple, sont des préparations de McDo qui ont une teneur élevée en pyrophosphate de sodium.

En vrac, le pyrophosphate de sodium peut provoquer des inflammations graves s’il entre en contact avec les yeux et la peau ou s’il est ingéré ou inhalé.

Miam !

4. Le polydiméthylsiloxane

Le polydiméthylsiloxane est utilisé comme agent antimoussant dans les huiles de friture de McDo.

Ce sont dans ces huiles que sont préparés -avec amour- les Filets-O-Fish, les Chicken McNuggets et les frites.

Sachez que le polydiméthylsiloxane est aussi utilisé dans les produits cosmétiques, dans les après-shampooings, et même dans les implants mammaires.

Miam !

5. Le butylhydroquinone tertiaire (BHQT)

Les Chicken McNuggets sont aussi préparés dans une huile qui contient un agent de conservation, le butylhydroquinone tertiaire (BHQT).

Le BHQT est un dérivé du pétrole toxique et pas vraiment biodégradable…

Il est notamment utilisé dans l’industrie cosmétique pour fabriquer le fard à paupières.

Miam !

6. Le diphosphate disodique

​Le diphosphate disodique est un des nombreux additifs alimentaires que l’on trouve dans la pâte à frire des Chicken McNuggets.

Plusieurs études indiquent qu’il existe un lien entre la consommation du diphosphate disodique et l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

7. Le benzoate de sodium

Le benzoate de sodium est un ingrédient contenu dans la plupart des sauces de McDonald’s, ainsi que la plupart des sodas proposés dans leurs « restaurants ».

Selon une étude du Royaume-Uni, la consommation du mélange de benzoate de sodium et de colorants artificiels est directement liée à l’hyperactivité chez les enfants.

L’étude préconise aux enfants d’éviter les aliments qui contiennent du benzoate de sodium et des colorants artificiels.

8. Le 5′-ribonucléotide disodique​

Le 5′-ribonucléotide disodique est une préparation composée de deux exhausteurs de goût, l’inosinate disodique et le leguanylate disodique.

Il est utilisé dans les préparations McDo à base de poulet ainsi que dans la plupart de leurs sauces.

Or, la consommation de leguanylate disodique est dangereuse pour les bébés de moins de 3 mois, pour les personnes asthmatiques et pour les personnes qui souffrent de la goutte.

9. Le métabisulfite de sodium

Le métabisulfite de sodium est un autre agent de conditionnement des pâtes à pain industrielles.

Mais cet agent de conditionnement provoque des réactions allergiques chez les personnes sensibles aux sulfites.

D’ailleurs, les sulfites sont liés à plusieurs maladies et problèmes de santé. La liste est longue : affections cutanées, léthargie, diabète, ballonnements, douleurs articulaires et même la perte de mémoire.

Sachez aussi que le métabisulfite de sodium est par ailleurs utilisé dans le traitement des déchets et comme agent de blanchiment dans la crème de coco.

Miam !

10. Le sirop de maïs à haute teneur en fructose (SGHF)

​Pour redorer son blason, McDonald enchaîne les campagnes marketing de désinformation et de greenwashing.

L’objectif est clairement de minimiser les effets pourtant nocifs des ingrédients toxiques utilisés dans leurs préparations.

​Sur leur site web, ils avancent que la composition du sirop de maïs à haute teneur en fructose (SGHF), un ingrédient fréquemment utilisé dans leurs préparations, se rapproche de celle du sucre traditionnel (de canne ou de betterave).

Ils affirment aussi que le SGHF est utilisé « dans une grande variété de produits que vous trouvez dans les rayons de votre supermarché ». Une stratégie évidente pour banaliser l’utilisation du SGHF.

C’est aussi un excellent moyen pour McDo de ne pas devoir se prononcer sur le problème de l’utilisation du SGHF.

En effet, de nombreuses études scientifiques indiquent que la consommation du SGHF est liée à l’obésité et à l’apparition de maladies cardiovasculaires.

Et pourquoi pas du McDo fait maison ?

Comme nous venons de le voir ensemble : les huiles à frire, les pains à hamburger, et les sauces de McDonald’s contiennent des produits toxiques.

On pourrait même dire que les cuisines du géant de la restauration rapide sont des laboratoires — des laboratoires dans lesquels il n’est pas très conseillé d’aller manger…

Heureusement, tout n’est pas perdu ! Cela ne veut pas dire que vous ne pas déguster un bon burger et des frites maison.

Pour cela, il suffit de choisir vos propres produits de qualité et d’essayer nos recettes maison. Regardez :

La Recette du CheeseBurger à l’Américaine Moins Cher qu’au Fast Food.

Enfin La Recette de la Sauce Secrète du Big Mac pour Vos Hamburgers Maisons.

Frites Maison : 4 Recettes Moins Chères et Meilleures Que du Surgelé !

Vous connaissez des ingrédients toxiques que l’on aurait oubliés ? Partagez-les avec nous dans les commentaires. On a hâte de vous lire ! 🙂

Source de l’article original : www.comment-economiser.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*