Les immigrés sont souvent plus diplômés que l’ensemble de la population française

De nouveaux réfugiés arrivent d’Europe pour traverser la Manche.@ AFP

Image crédit : www.europe1.fr

Les immigrés sont souvent plus diplômés que l’ensemble de la population française

Les immigrés Chinois, Roumains, au Vietnamien ou en Polonais sont plus fréquemment diplômés de l’enseignement supérieur que la moyenne des personnes vivant en France…

Selon une enquête réalisé par  Mathieu Ichou et Anne Goujon, chercheurs à l’Institut national d’études démographiques (Ined), les immigrés arrivant en France seraient bien plus diplômés que certains pourraient le croire. Le niveau d’instruction des immigrés arrivant sur le sol français est ainsi comparé à deux chiffres : celui des personnes nées en France et le niveau moyen dans leur pays d’origine. Et pour ces deux comparaisons, le constat est le même, les immigrés arrivant en France sont souvent au dessus de la moyenne.

Pour ce qui est de la comparaison entre le niveau d’instruction des immigrés et celui en vigueur en France, les résultats sont assez différents selon les pays. Pour rappel, 27% des personnes nées en France disposent d’un diplôme de l’enseignement supérieur. Pour les personnes arrivant de Chine sur le sol français, le ratio passe à 43%. Tordant le coup à un préjugé répandu, les immigrés en provenance de Roumanie sont à 37% doté d’un diplôme universitaire, soit dix points de plus que le niveau national. La population d’immigré issue du Vietnam (35%), de la Pologne (32%) ou du Sénégal (27%) est au moins autant voire plus diplômée que la population française. ( source )

Les pays qui accueillent des immigrés sont bien loin de recevoir « toute la misère du monde »

Tel est le constat délivré par le chercheur à l’Institut national d’études démographiques (INED) Mathieu Ichou qui dans son étude intitulée Le niveau d’instruction des immigrés : varié et souvent plus élevé que dans les pays d’origine assure que les pays d’accueil sont bien loin de recevoir « toute la misère du monde ».

Publié ce mardi dans le dernier numéro de Population et Sociétés, ce travail souligne également que 21 % des Tunisiens résidant dans l’Hexagone sont titulaires d’une licence ou d’un diplôme plus élevé que celui des Français, tout comme 19 % des Marocains et 18 % des Algériens.

27 % des Syriens présent sur le territoire français sont diplômés du supérieur

Pourquoi ? Tout simplement parce que, selon Mathieu Ichou qui prend notamment en exemple l’Afrique sub-saharienne, pour rejoindre l’Europe aujourd’hui, « il faut désormais bénéficier d’un certain niveau de capital économique, social et intellectuel ». « Les migrants maliens qui arrivent sont souvent issus des classes moyennes ou supérieures de leur pays », poursuit le chercheur.

Ce mardi, Le Monde a mis en parallèle les chiffres de Mathieu Ichou et ceux de la démographe Anne Goujon, de l’Institut de démographie de Vienne. Selon elle, 27 % des Syriens présent en France sont diplômés du supérieur, contre 10 % de ceux restés au pays.

Certains pays fournissent en revanche un population proportionnellement moins diplômée que celle née dans l’Hexagone. Ce sera par exemple le cas de la Tunisie, avec 21% d’arrivants dotés d’un diplôme universitaire, du Maroc (19%) comme de l’Italie et de l’Espagne, qui descendent tous deux sous les 20%.

Source :www.20minutes.fr avec agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*