Saviez-vous qu’il existe un lien entre le gluten et la fibromyalgie ?

gluten et la fibromyalgie
Saviez-vous qu’il existe un lien entre le gluten et la fibromyalgie ?

Le 23 juillet 2017

Saviez-vous qu’il existe un lien entre le gluten et la fibromyalgie ?

Même s’il manque des études complémentaires pour corroborer cette relation, il est certain que réduire leur consommation de gluten permet aux patients atteints de fibromyalgie d’améliorer leur condition.
La fibromyalgie est un trouble de santé qui se caractérise par des douleurs musculaires et des épisodes réguliers de fatigue.

Ceux qui en souffrent expérimentent de la tension et une hypersensibilité dans la majeure partie de leur corps.

Ces patients peuvent également ressentir de la rigidité, des maux de tête, ainsi qu’une sensation de fourmillements dans les mains et dans les pieds.

La fibromyalgie est considérée comme un syndrome chronique qui touche environ 3% de la population mondiale. Les femmes sont 10 fois plus atteintes que les hommes.

Les cas les plus graves se retrouvent chez des patients adultes qui sont déjà touchés par des maladies comme l’arthrite rhumatoïde, le lupus et l’arthrite spinale.

Certains experts considèrent que son origine est avant tout génétique, mais elle est également à mettre en lien avec des traumatismes causés par des accidents, avec une trop forte sédentarité, ainsi qu’avec d’autres pathologies.

De fait, une étude récente est parvenue à démontrer que les personnes souffrant de cette maladie peuvent aggraver leur condition si elles consomment du gluten.

Cette substance, présente dans le blé, augmente les niveaux d’inflammation dans le corps et rend plus difficile le soulagement des symptômes de la fibromyalgie.

Quel est le lien entre le gluten et la fibromyalgie ?

Dans l’étude publiée par BMC Gastroenterology , il a été démontré qu’un régime sans gluten permet d’améliorer notablement l’état des femmes souffrant du syndrome du côlon irrité et de fibromyalgie.

Si le syndrome de la fibromyalgie est provoqué par des causes qui restent encore un mystère pour la science, ces résultats sont prometteurs pour élaborer de nouveaux traitements afin de soulager les personnes qui en souffrent.

L’hypothèse suggérée par ces travaux est qu’un processus inflammatoire, associé à la présence du gluten au sein du tractus intestinal, peut contribuer à l’apparition ou à l’aggravation de la sensibilité du système nerveux central, le principal responsable du développement de la fibromyalgie.

Le gluten est une protéine présente dans le blé, l’orge, le seigle et d’autres types de céréales.

Son impact sur les inflammations a déjà été étudié à de nombreuses reprises, car ceux qui y sont sensibles présentent généralement une réponse inflammatoire anormalement élevée.

La relation entre la fibromyalgie et le gluten est donc basée sur une inflammation des cellules du corps, qui se concentre dans les articulations, les muscles et les tissus.

De nombreuses personnes ne sont pas conscientes qu’elles sont intolérantes au gluten et que cela influe sur l’évolution de la maladie dont elles souffrent.

Pour toutes ces raisons, les experts de santé suggèrent aux patients atteints de fibromyalgie d’éliminer complètement les aliments contenant du gluten de leur régime quotidien.

Quelles autres mesures pouvez-vous prendre pour combattre la fibromyalgie ?

En plus de supprimer tous les aliments contenant du gluten de votre régime alimentaire, vous pouvez également adopter d’autres gestes qui vous permettront de contrôler cette pathologie.

Les habitudes alimentaires et la pratique régulière d’une activité physique sont deux clés pour y parvenir.

Consommez du magnésium

Une consommation d’aliments riches en magnésium contribue à protéger les muscles et les tendons, tout en diminuant la tension et les douleurs.

Parmi les aliments les plus riches en ce minéral, on retrouve :

  • Les épinards
  • La laitue
  • Les asperges
  • Les graines de courge
  • La mélasse

Consommez de la vitamine D

Une carence en vitamine D peut être liée à l’apparition de complications chez des patients souffrant de fibromyalgie.

Si vous en consommez suffisamment, vous devriez pouvoir réduire vos épisodes de douleurs chroniques et augmenter votre rendement physique.

Les principales sources de vitamine D sont :

  • Les poissons gras
  • Le foie de veau
  • Le fromage
  • Le jaune d’œuf
  • Les champignons
  • Le lait enrichi

Consommez du calcium

Les aliments riches en calcium diminuent les spasmes musculaires et renforcent la santé osseuse et articulaire.

Vous pouvez en obtenir dans les aliments suivants :

  • Le lait
  • Le fromage
  • Les yaourts
  • Le lait de soja
  • Les légumes secs
  • Le brocoli

Ayez une activité physique régulière

L’exercice physique active la circulation sanguine, tonifie les muscles et contribue au maintien du poids de forme pour éviter les complications liées au surpoids.

Des activités comme la marche, le vélo et la nage sont idéales pour les patients souffrant de ce trouble.

Faites des massages

Les massages aux huiles relaxantes permettent de diminuer les douleurs, ainsi que d’autres symptômes caractéristiques de ce syndrome.

La clé réside dans l’exercice d’une légère pression, afin d’éviter toute lésion dans les muscles. Nous vous conseillons de vous tourner vers un professionnel.

En guise de conclusion, nous pouvons vous dire que, même si des études doivent venir confirmer les résultats dont nous venons de vous parler dans cet article, mieux vaut que vous soyez prudent si vous souffrez de fibromyalgie et que vous éliminiez le gluten de votre alimentation pour prévenir d’éventuelles complications.

Source de l’article original le gluten et la fibromyalgie : ://amelioretasante.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*