Les médecins expliquent comment la randonnée change votre cerveau

2012-08-18-Lions-Binkert-Hike-9867-MKH

Photo Credit: Mike Heller

Les médecins expliquent comment la randonnée change votre cerveau

Bien qu’il puisse sembler évident qu’une bonne randonnée à travers une forêt ou une montagne peut purifier votre esprit, le corps et l’âme, la science est en train de découvrir que la randonnée peut réellement changer votre cerveau … pour le mieux!

Ce médecin, et tant d’autres d’ailleurs, sont en accord avec le fait que la randonnée en nature sauvage et rustique est une thérapie à part entière pour l’esprit, l’âme et le corps.

Voir plus: Les médecins nous expliquent à quel point la randonnée peut transformer notre cerveau

« La paix de la nature va s’infiltrer en vous comme les rayons du soleil pénètrent les arbres. Le vent va vous insuffler sa fraîcheur, et les orages leur énergie, en même temps que les soucis tomberont comme les feuilles d’automne », a écrit John Muir dans Our National Parks. De toute évidence, John Muir comprenait la valeur fondamentale de passer du temps dans la nature.

Comme John Muir, nous sommes nombreux à reconnaître que randonner dans la nature est bon pour le corps, l’esprit et l’âme. Marcher dans les bois tout en observant les oiseaux et les feuillages colorés, en humant l’arôme des épicéas et des pins, et en écoutant le murmure apaisant d’un cours d’eau, tout cela dégage notre esprit et nous nous sentons bien. Heureusement, les médecins sont d’accord. Les études successives montrent que passer du temps à randonner dans la nature procure de multiples avantages pour la santé mentale.

La randonnée dans la nature réduit la rumination

chien

Crédit photo : Long Wedding Dress for Couple with Flowers / epSos . de via farm3.staticflickr.com

Ceux qui ruminent ou se concentrent sur trop de pensées négatives sur eux-mêmes peuvent présenter de l’anxiété, la dépression et d’autres problèmes tels que des crises de boulimie ou un trouble de stress post-traumatique. Dans une étude récente, les chercheurs ont voulu savoir si passer du temps dans la nature affecte la rumination et ils ont constaté qu’une excursion dans la nature diminue ces pensées négatives obsessionnelles.

Dans cette étude, les chercheurs ont comparé la rumination signalée par des participants qui ont fait une randonnée dans un environnement urbain ou dans la nature.  Ils ont trouvé que ceux qui avaient marché pendant 90 minutes dans la nature, un environnement de prairies près de l’Université de Stanford, ont signalé moins de rumination et avaient également réduit l’activité neuronale dans le cortex préfrontal subgenual, qui est associée à la maladie mentale. Ceux qui avaient marché dans un environnement urbain n’avaient pas éprouvé les mêmes bienfaits.

Ces chercheurs expliquent que notre monde devient de plus en plus urbain et que l’urbanisation est liée à la dépression et d’autres formes de maladie mentale. Visiblement, nous éloigner d’un environnement urbain et passer du temps à l’extérieur où il y a moins de stress mental, moins de bruit et moins de distractions peuvent être bénéfiques pour notre santé mentale.

La randonnée en se déconnectant de la technologie stimule la résolution créative de problèmes

2811

Selon une étude de Ruth Ann Atchley et David L. Strayer, la résolution créative de problèmes peut être améliorée en se déconnectant de la technologie et en renouant avec la nature. Dans cette étude, les participants ont randonné dans la nature pendant environ quatre jours et ils n’étaient pas autorisés à utiliser la technologie. On leur a demandé d’effectuer des tâches exigeant de la créativité et la résolution de problèmes complexes. Ils ont constaté que les participants immergés dans la nature avaient des performances accrues de 50 % dans les tâches de résolution de problèmes.

Les chercheurs indiquent que la technologie et le bruit des zones urbaines accapare sans cesse notre attention et nous empêche de nous concentrer, ce qui affecte nos fonctions cognitives. C’est pourquoi lorsque nous nous sentons submergés par les contraintes de la vie urbaine et les connexions 24 /7, les balades dans la nature peuvent être une puissante médecine.  Elles réduisent notre fatigue mentale, apaisent notre esprit et nous aident à penser de façon créative.

Elles peuvent améliorer le TDAH chez les enfants

tumblr_m59rppyKxO1qhb5oto1_500

Les enfants souffrant de TDAH ont généralement du mal à rester concentrés, sont facilement distraits, présentent des troubles d’hyperactivité et ont de la difficulté à maîtriser leurs impulsions.

Cela peut être déconcertant parfois d’élever des enfants souffrant de ce trouble. Néanmoins, de belles nouvelles sont venues du monde médical et scientifique. Dans une étude menée par Frances E. Kuo, PhD et Andrea Faber Taylor, PhD, les chercheurs ont constaté que l’exposition de ces enfants à des « activités de plein air et dans la nature » réduisait leurs symptômes.  Ainsi, selon cette étude, les bénéfices de l’exposition à la nature peuvent s’étendre à toute personne ayant les symptômes d’inattention et d’impulsivité.

Les médecins concluent que de simples changements impliquant des activités dans la nature peuvent améliorer l’attention. Par exemple, même s’asseoir plus longtemps devant une fenêtre ouvrant sur un paysage de verdure, participer à une après-midi de balade dans la nature ou simplement jouer au ballon dans le parc peuvent soulager les symptômes du TDAH.

La randonnée dans la nature est un excellent exercice, qui stimule l’intelligence

258816309806066766o5AmFLbSc

Nous avons tous entendu l’expression un esprit sain dans un corps sain. La randonnée dans la nature est une excellente forme d’exercice et cela peut brûler entre 400 et 700 calories en une heure, selon la difficulté de la marche. L’avantage supplémentaire est que la randonnée n’est pas aussi contraignante pour nos articulations que d’autres formes d’exercice comme la course. De plus, il est avéré que ceux qui font de l’exercice à l’extérieur sont plus susceptibles de se tenir à leurs programmes d’exercice, ce qui rend la randonnée un excellent choix pour ceux qui envisagent d’intégrer l’exercice dans leur vie quotidienne.

L’esprit et le corps sont naturellement reliés. L’exercice aide à maintenir les cellules de notre cerveau nourries et en bonne santé. En fait, selon les chercheurs de l’Université de Colombie Britannique, l’exercice en plein-air peut même améliorer la mémoire et les capacités cognitives. Dans l’étude, ils ont trouvé que l’exercice en plein air augmente le volume de l’hippocampe chez les femmes âgées. L’hippocampe est une partie du cerveau associée à la mémoire spatiale et épisodique.

Non seulement l’exercice améliore la capacité cognitive et peut prévenir son déclin, comme montré dans l’étude, mais il peut également réduire le stress et l’anxiété, stimuler l’estime de soi, et libérer des endorphines (les hormones du bien-être). Il est étonnant qu’une activité physique aussi simple et bon marché que la randonnée puisse procurer tant de bienfaits pour la santé mentale.

La randonnée est maintenant prescrite par les médecins

iceland18

Est-ce que votre médecin vous a déjà dit de « faire une randonnée » ? Ce n’est pas une phrase que nous voulons spécialement entendre, surtout de la part de notre médecin, mais ils ont en fait notre bien-être à l’esprit. Les médecins progressistes sont maintenant conscients que les gens qui passent du temps dans la nature souffrent moins de stress et jouissent d’une meilleure santé physique.

Selon WebMD, de plus en plus de médecins écrivent « des ordonnances de nature » ou recommandent « l’écothérapie » pour réduire l’anxiété, améliorer les niveaux de stress et pour lutter contre la dépression. De plus, les prescriptions de nature deviennent mieux acceptées par les fournisseurs traditionnels de santé car de plus en plus de recherches montrent les bienfaits de l’exercice et du temps passé dans la nature.

L’Etat de Californie est traditionnellement l’un des Etats les plus progressistes dans le domaine de la santé alternative. A titre d’exemple, l’Institute at the Golden Gate a mené un combat pour promouvoir l’écothérapie grâce à son initiative « Healthy Parks Healthy People (HPHP) ». Dans ce programme, des organisations associatives travaillent avec les professionnels de santé pour améliorer la santé de leurs parcs, et pour promouvoir l’utilisation des parcs en tant que moyen de regagner la santé pour les personnes qui y viennent.

Comment commencer à faire de la randonnée ?

enhanced-15487-1420669034-4

Faites ce que vous avez à faire jusqu’à ce que vous puissiez faire ce que vous voulez faire

Heureusement, la randonnée est l’un des sports les plus faciles et les moins chers, et c’est amusant et bénéfique pour toute la famille. Si vous êtes juste un débutant, n’envisagez pas l’ascension du Mont-Blanc ou le GR20 en Corse. Vous pouvez commencer par des petites marches. Découvrez les sentiers locaux de petite randonnée et assurez-vous d’entreprendre une distance sûre et confortable. Vous pouvez trouver des guides de randonnée par régions, ou en ligne, et il existe des applications smartphone pour vous aider à trouver les meilleurs sentiers pour votre niveau et vos intérêts.

Assurez-vous de porter des chaussures de randonnée robustes et appropriées pour le terrain. Lorsque vous les choisissez, n’hésitez pas à parcourir le magasin de long en large plusieurs fois afin d’éviter que les chaussures vous blessent par la suite. Selon les goûts, vous pouvez envisager des bâtons de marche, qui pour certains réduisent le stress sur les genoux, augmentent la vitesse et améliorent la stabilité. Prévoyez autant de vêtements que nécessaire selon la météo, et portez des vêtements aérés en tissus qui laissent la transpiration s’évacuer et permettent de rester au chaud. Utilisez des lunettes de soleil et un chapeau pour vous protéger du soleil. Restez hydraté et amusez-vous !

L’étude : étude  publiée dansProceedings of the National Academy of Sciences

Sources : lifehack.org et

 

52 commentaires à propos de “Les médecins expliquent comment la randonnée change votre cerveau

  1. je fais beaucoup de randonnées , surtout en montagne , est c’est vrai que l’on se sent bien après , est en plus , on à la forme , mais pas les formes ??? lol

    • oui mais pas seulement il est vrai que dans l’effort nous pensons ,reflechissons à des orientations dans notre vie , des objectifs ou autres et l’on trouve plus facilement des solutions prés de la nature avec le champs des oiseaux et les cris des marmottes ! mdr

    • C’est vrai qu’il n y a pas assez de lieu de randonnée en France et en Europe qu’il faut venir jusqu’à Ben Slimane pour le faire. Prendre l’avion payer l’hôtel les repas …. pour faire une randonnée. L’article parle de randonnée qui doit se faire plus régulièrement pas de voyage découverte.

      • Réponse ridicule, il y a peut être des marocains qui lisent et même des européens qui vont partir au Maroc et qui seront contents d’avoir lu ceci =P

        • Réponse pas plus ridicule que vous même, moi j’ai ironisé pour remettre la pub déplacé, je ne sais pas si vous parlez bien français avec votre pseudonyme pour comprendre le jeu de mot que j’ai utilisé mais à qui parler

        • J’ai ironisé pour la personne qui se fait de la pub hors contexte un peu, pitié si avec ce que j’ai écrit par après vous n’avez pas compris c’est que c’est votre problème de compréhension.

          • No stress les amis, nous venons de lire que l’on detresse en randonnant, et vous vous tirez dessus avant d’avoir enfiler vos chaussures de marche …. Partez faire une rando ensemble, et tout s’arrangera.
            Je vous propose les Pyrénées a mi chemin entre le Maroc et Paris.

      • Merci Rajah, je suis d’accord avec votre commentaire. Le modérateur de ce site devrait à mon avis enlever les commentaires « publicitaires » et commerciaux, qui n’ont pas leur place ici.

        • J’habite dans les Vosges, et le club vosgien fait un remarquable travail.Nous avons des sentiers balisés et la possibilité de faire des circuits à n’en plus finir. J’ai fait plus de 150 kms durant mes congés d’été. Pas besoin de partir loin pour se dépayser.

          • bonjour, je reviens des Vosges, (le plateau des mille lacs, Bussang), 68km en 3 jours, que du bonheur,…même sous la pluie de samedi

      • La France grouille de lieux de randonnées ! !!!! Pas besoin d’aller à l’étranger. Uniquement dans les Calanques, vous pouvez passer quinze jours en empruntant des chemins différents, plus les variantes saisons et heures de la journée ! !!!! A bon entendeur…..

      • Juste impensable de dire qu’il n’y a pas assez de lieux de randonnée en France !!!
        Il existe des sites, des clubs, des offices de tourisme, des syndicats d’initiative, de la documentation diverse -brochures, cartes, livres – et j’en passe en réponse aux recherches qu’on se donne la peine de faire.
        Il existe des circuits balisés dans bien des départements, également des traces de sentiers qui vous permettent de faire des randonnées dans de multiples endroits et en toute sécurité.
        Et puis maintenant les applications cartes, orientation, GPS, et autres possibilités de localisation pour atteindre vos objectifs de randonnées. LANCEZ-VOUS ET VOUS VOUS SURPRENDREZ CAR VOUS Y PRENDREZ GOÛT, ASSUREMENT.

    • ça c’est du positif. Eh oui il y a en France je ne sais combien de chemins de randonnée. Il faut faire de la rando le plus souvent possible donc à côté de chez soi. C’est bon pour ma santé morale.

    • Super ! J’ai rencontré un tandem éducateur-jeune de l’association Seuil sur le chemin de Compostelle en Espagne. Un seul mot : chapeau ! à l’éducateur et au jeune.

  2. on peut estimer que 30% de la population est en difficulté de mobilité (handicap, maladie invalidante, avancée en âge, proche aidant…). Cette tranche de la population est certainement celle qui a le plus besoin de bénéficier de ces bienfaits que procure la nature (prévention santé, accompagnement non médicamenteux des traitements, lien social, activités touristiques et culturelles)
    C’est pour ces raisons que notre association développe un concept d’accessibilité à la pleine nature
    http://www.escapadelibertemobilite.org

    • Bravo, il faut rendre la nature accessible à tous, on peut manger des km ou bien aussi s’asseoir et méditer dans un beau lieu en pleine nature, chacun selon ses besoins et ses capacités physiques. J’ai déménagé plusieurs fois en France et j’ai toujours trouvé des chemins de randonnée loin des routes, en pleine nature. C’est magique à chaque fois.

  3. La randonnée j’adore après quelques bonnes problème de santé je mis remet doucement et c’est vrai que marcher dans la nature c’est mieux j’ai un ami qui depuis 3ans part 3,a 4 mois à pied de veigne en Indre et Loire jusqu’en Italie ensuite veigne bien l e Portugal et cette année veigne via vienne la Slovénie Italie et retour pour le chemin que st Martin à fait bravo à lui et son compère

  4. perso, je n’ai pas eu besoin de mon docteur pour me dire que la rando c’était bon….Je m’en suis perçue toute seule, et j’attends le dimanche matin avec impatience pour ma séance « thérapie ». Là, j’abandonne tout, je suis HEUREUSE, pleine d’endorphines, en effet…! et après, bonne sieste !

  5. Si tous les êtres humains  » en état de marche  » randonnaient tous les dimanches environ 700/800 m de dénivelés par sortie il y aurait bien moins de malades en général et de dépressifs en particulier….

  6. Et la randonnée longue distance comme « le chemin de Compostelle » qui est,non seulement un chemin d’épanouissement spirituel mais aussi thérapeutique,car bien des pélerins,partis malades, sont revenus guéris de leur pathologie.

    • Merci pour ce beau message. J’ai commencé à marcher sur le chemin de Compostelle en 2004. J’ai coutume de dire que j’ai eu un vaccin et que chaque année j’ai besoin d’une piqure de rappel. C’est ma thérapie après une dépression très grave.

    • Exact. J’ai fait Compostelle. Très bénéfique dans tous les sens du terme. Et en effet, bcp de gens malades sont revenus guéris, certains même du cancer

  7. C’est sûr que la rando c’est thérapeutique. Il y a suffisamment de chemins en France pour en faire. Il faut en faire le plus souvent possible donc trouver des chemins à proximité de chez soi. Et profiter des vacances pour découvrir des nouveaux paysages, de nouvelles sensations, odeurs, etc. Pour ma part je fais de la rando 2 matinées par semaine. En plus, je marche sur le chemin de Compostelle depuis 2004. J’ai coutume de dire que j’ai eu un vaccin et chaque année, j’y retourne pour une piqure de rappel. J’ai rencontré des personnes de l’association seuil citée plus haut. Ils sont formidables.

  8. Je suis arrivée du Nord dans le Puy de Dôme (Auvergne) depuis 3 ans, la randonnée est devenue un plaisir incontournable. La nature, la marche, la vue…nous transforme littéralement. Il est où le Bonheur? Il est là. C’est si facile de se faire du bien.
    Conquise, j’ai changé de métier pour créer un programme sevrage tabagique avec marche quotidienne. C’est top.

  9. Tout simplement incroyable qu’il faille arriver en 2016 pour découvrir les bienfaits de la marche et de l’immersion dans la nature…
    64 ans. Adolescente, je parcourait bois et plaines à pied ou en vélo.
    Adulte, avec des charges familiales lourdes, je partais en montagne et faisais ce que j’appellerais ma thérapie annuelle…
    800 ou 1000 mètres de dénivelé, sûr que ça vide la tête !
    Rien de nouveau…
    J’ai pas attendu des médecins, thérapeutes et psy pour m’en rendre compte.
    Ciel ! Dans quel monde vivons-nous ?

  10. Me laissant souvent tenter par de la junk food je suis loin d’être parfait et de prendre le temps de bien manger. plutôt edoniste j’adore le plaisir immédiat. mais il faut bien avouer que chaque semaine je me reserve 2/3h pour quitter le train train quotidien et marcher sans bruit, enfin si en écoutant le vent et les bruits de la nature. je confirme que marcher en admirant de beaux paysages est l’une de mes activités favorites !

  11. J ai quitter la Martinique pour aller randonnée dans les voges avec l astragale ce fut régal j ai vraiment découvert autre façon de voir la nature non pas faire la course mais regarder et surtout écouter les bruits autour .Pierrette Marie Claire de tichimen Martinique remercie L ASTRAGALE deMIRCOURT

  12. Lorsque je me suis mis à marcher j’ai découvert que je me sentais bien au bout de quelques km.
    Lorsqu’il m’est arrivé de marcher une journée complète je me suis senti tellement bien que j’ai rêvé de vivre ça tous les jours, en faisant le Chemin de Compostelle par exemple.
    Lorsque je suis parti sur le Chemin j’ai au beaucoup de mal à m’arrêter au bout des 3 semaines et des 500 km tellement c’était bien.
    Depuis, je marche, les week ends sur les randonnées organisées par les clubs, des parcours persos, des parcours fléchés par le Club Vosgien, par les offices de tourismes, les vacances sur des Grandes Randonnées proposées par des agences spécialisées (Alibert Trecking, la Compagnie des Guides de Chamonix,…). J’ai fait 2 fois le Tour du Mont Blanc (170 km en 10 jours), le Tour du Queyras en raquettes, la MESA dans les Ardennes Belges (130 km en 4 jours), la traversée de la Baie du Mont St Michel à marée basse. L’an prochain je prévois de traverser la Corse (sur le GR20), la traversée des Vosges est prévue aussi ainsi que le Chemin de Compostelle comme il se doit (c’est à dire en partant de chez moi, 2200km en 90 jours).
    Le bonheur vient en marchant, chaussez-vous bien et partez, partez, vous verrez l’essentiel ;-).

  13. J’ai bientôt 70ans j’ai trouvé beaucoup de solutions à mes problèmes de santé depuis que j’ai découvert la randonnée , aujourd’hui je suis en parfaite santé , physique , mental , et bien dans ma peau et dans ma vie.
    La randonnée , ça vide la tête , et l’on se sent bien avec la nature , et , les randonneurs , c’est génial !!!! Pour rien au monde j’arrêterai …

  14. Je fais de la randonnée depuis de nombreuses années trecks en tous genre dans de nombreux pays dont la France bien sûr, Compostelle français espagnol portugais je n’ ai qu’une envie repartir…cela me permet d ´equilibrer un travail très stressant moi même mieux accompagner mes patients !

  15. Il n y a pas besoin d etre medecin pour connaitre les bienfaits de la randonnee
    Et la randonnee sur ordonnance quelle tristesse
    De grace laissons nous quelques initiatives
    Enfin pretendre que la randonnee ne presente pas de risques pour les articulations est faux
    Pour pratique correctement une activite physique il faut bien connaitre son corps et ne pas en depasser les limites

  16. dommage que ça ne guérisse pas de l’age ça ne fait pas repousser la peau en tout cas.
    puis c’est long et loin, il faut pouvoir faire des marches pareilles, je n’arriverai jamais à y trainer mon copain qui est trop pantouflard. de plus c’est couteux il faut pouvoir se payer l’équipement meme minimum
    cependant je devrais, je suis dépressive et souffre de ruminations et d’angoisses
    pour ce qui est des résultats de la déconnexion technologique je confirme.
    tout ça est convaincant mais je blique toujousr sur la manière dont c’st présenté, soit  » madame figaro elle cosmo dynamique ON fait du sport On se bouge » soit « new age bio partage et confiture », pas assez sobre pour qu’on puisse s’y projeter en étant réfractaire ou hostile à ces états d’esprit.
    je suis juste quelqu’un qui a besoin de faire un tour dans les bois sans qu’on lui bourre le crane, je suis assez grande pour me donner des leçons moi meme.

  17. Si cela est difficile pour vous de trouver une forêt à proximité pour faire une randonnée. Il y a sûrement un parc où il y a des arbres mature; pourquoi pas faire le Qigong des arbres ou Capter l’énergie des arbres, c’est un échange merveilleux. Les arbres ont différentes propriétés qui peuvent nous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*