Des millions d’arbres meurent à un rythme alarmant sans attirer l’attention du public

arbres meurent

Image crédit : Waking Times 

Des millions d’ arbres meurent à un rythme alarmant sans attirer l’attention du public

Pendant que les gens continuent à débattre de politique et à travailler pour vivre, il se passe quelque chose de terrible dans nos écosystèmes. Les catastrophes majeures comme la fuite radioactive de Fukushima , les feux apocalyptiques dans toute l’Indonésie  , même la disparition des colonies d’abeilles , semblent passer inaperçues dans la vie quotidienne car nous semblons avoir perdu notre pouvoir et notre volonté pour participer directement à la sauvegarde de la planète terre.

Une nouvelle crise qui se passe actuellement sous nos yeux touche les arbres. Des millions, même des centaines de millions d’arbres meurent en Amérique du Nord et dans le monde à cause de diverses raisons, laissant présager un paysage définitivement différent dans notre environnement.

Les arbres font partie des organismes les plus nombreux et les plus importants de la Terre, et ce n’est que récemment que nous avons pu évaluer combien d’arbres peuplent la planète terre. Une étude publiée en 2015 nous a donné cet aperçu global :

« Une nouvelle étude publiée dans Nature estime que la planète a 3,04 trillions d’arbres. La recherche indique que 15,3 milliards d’ arbres sont abattus chaque année. Elle estime également que 46% des arbres du monde ont été défrichés au cours des 12 000 dernières années « . [ Source ]

Des millions d’arbres meurent à un rythme alarmant sans attirer l’attention du public

Image crédit : Waking Times 

Maintenant, en 2016, la sonnette d’alarme retentit et rien qu’en Californie, le problème est devenu très grave:

« Le département américain de l’ Agriculture (USDA) a annoncé aujourd’hui que le US Forest Service a identifié 36 millions d’ arbres morts supplémentaires à travers la Californie depuis son dernier relevé aérien en mai 2016. Cela porte le nombre total d’arbres morts depuis 2010 à plus de 102 millions sur 7,7 millions d’ acres frappés par la sécheresse des forêts de Californie. En 2016 seulement, 62 millions d’ arbres sont morts, ce qui représente une augmentation de plus de 100 pour cent des arbres morts à travers l’état depuis 2015. Des millions d’arbres supplémentaires sont affaiblis et devraient mourir dans les mois et les années à venir ». [ Source]

Une caractéristique du New York Times sur les arbres en Californie nous avertit que de nombreux arbres de l’État étaient déjà morts avant les feux de forêt, ce qui empire l’incendie.

En dehors de la Californie

À Hawaii, les îles sont en train de perdre leurs arbres Ohi’a à un rythme alarmant. Au cours des six dernières années, la grande île a perdu près de 50.000 acres à une maladie inconnue qui provoque la mort rapide en seulement quelques semaines. Les chercheurs ne savent pas comment la traiter. Les habitants craignent qu’elle se propage et qu’elle anéantisse l’ensemble de l’ écosystème..

«Le sort des ohi’a n’est pas unique – cela fait partie d’une crise silencieuse qui se passe dans les forêts d’Amérique. La sécheresse, les maladies, les insectes et les feux de forêt anéantissent des dizaines de millions d’arbres à un rythme incroyable, une grande partie provoquée par le changement climatique. »[Source]

Des millions d’arbres sont en train de mourir en peu de temps, laissant présager un avenir sombre pour la faune et les résidents. Certains imaginent que la perte généralisée des arbres indique que les arbres les plus robustes sont affaiblis par un environnement complexe attaqué par la pollution et même des projets d’ingénierie du climat.

« En Californie et dans d’ autres parties du monde, beaucoup font le lien entre le génie climatique et la mort de ces arbres. Aussi connu comme la géoingénierie , il s’agit de la modification de l’atmosphère de la terre avec la supplémentation de composés et de produits chimiques, ostensiblement comme un moyen d’influencer favorablement le climat. »[ Source ]

Une planète en déséquilibre

« Les écosystèmes naturels ont été modifiés de diverses manières par l’ azote, le soufre et le mercure qui vont dans la pluie, la neige ou sous forme de gaz et de particules dans l’atmosphère. Grâce à des décennies de recherche scientifique, les scientifiques ont documenté comment des sources locales, régionales et mondiales de pollution de l’ air peuvent produire des changements profonds dans les écosystèmes.

Ces changements comprennent l’ acidification des sols et des eaux de surface, les efflorescences algales nuisibles et des conditions de faible teneur en oxygène dans les estuaires, une réduction de la diversité des plantes indigènes, des niveaux élevés de mercure dans les poissons et autres animaux sauvages, et une diminution de la tolérance à d’ autres contraintes, comme les ravageurs, les maladies, et le changement climatique. « – Les enjeux de l’ écologie , édition automne 2011  »
La toile de la vie ne peut pas être endommagée dans une zone sans en ressentir les effets ailleurs. Tout comme les abeilles et les autres insectes qui meurent en masse à cause d’un certain nombre de causes, les arbres sont également des indicateurs de la santé de notre planète.

Que pensez-vous de cette situation si inquiétante? Laissez un commentaire ci-dessous !

Source arbres meurent :Waking Times 

3 commentaires à propos de “Des millions d’arbres meurent à un rythme alarmant sans attirer l’attention du public

  1. Certes la plupart des gens s’en fiche, mais l’information, la vraie, passe t-elle? Et que peut faire la population face à ça alors que les personnes qui nous dirigent ne réagissent pas et n’indiquent aucune action à faire au quotidien (exemple)?
    L’écologie n’est pas assez enseignée, et ce, dès le primaire, car certes les autres matières sont importantes, mais justement : l’Histoire est aussi importante que l’entretien de notre Planète Terre ! Car sinon on ne pourra raconter que l’histoire, le passé sans avoir d’avenir dans lequel se projeter.. Et plus tard les descendants diront : « Mais qu’ont-ils fait? Ils étaient au courant, avaient des technologies mais pas les mentalités.. Le pouvoir, profit et égoisme passaient avant tout.. »
    Vivre dans un monde comme la Terre a toujours vécu : en écosystèmes et diversité; le mauvais d’une chose doit faire le bon d’une autre.
    Après si on n’écoute plus les scientifiques, chercheurs et personnes du métier…. Faut pas s’en prendre aux autres.

  2. il existe les usines à dessaler l’ eau de mer ….. il y aura les machine à fabriquer l’oxygène ….. les ingénieures doives plancher…. à ++++ tard pas de pub sur mes mail 000000000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*