Le Nutella et beaucoup d’autres produits renferment le phtalate le plus nocif le DEHP

nutella-renferme-le-phtalate-2

 Dans ce reportage datant de 2010 le Nutella renferme le phtalate le plus dangereux le DEHP

Le Nutella renferme le phtalate le plus nocif : le DEHP . La France est championne du monde de consommation de Nutella  avec les trois quarts des familles qui en consomment !

D’après Ferrero : Même si auparavant, le Nutella contenait des quantités infimes de phtalates, désormais il n’en contient plus du tout. Concernant sa forte teneur en glucides et en lipides, il suffit de ne pas en consommer en excès, comme de nombreux autres aliments.

 [1] Non satisfait d’être un aliment très gras et très sucré (voir article ici), le Nutella contient également le phtalate le plus dangereux qui soit : le DEHP. Ferrero reconnait que ce phtalate est présent dans le Nutella mais affirme que la quantité est trop faible pour pouvoir avoir un impact sur la santé.

Qu’est-ce que le phtalate DEHP ?

Le phtalate DEHP est une substance chimique qui permet d’augmenter la flexibilité des matières plastiques. On retrouve les phtalates dans les emballages plastiques souples comme les barquettes alimentaires, sachets, films plastiques etc.

Ils migrent de l’emballage dans le produit, affirme une toxicologue de l’Office fédéral de l’environnement en Allemagne. C’est ainsi que nous en retrouvons sur nos tartines lorsque nous mangeons du Nutella.

Reportage L’emballage qui tue (Arte)

Nutella renferme le phtalate : Quels sont les effets des phtalates comme le DEHP ?

Les phtalates sont des perturbateurs hormonaux qui provoquent des dérèglements induisant notamment la stérilité chez l’homme. Il est estimé que, dans les pays industrialisés, un homme produit deux fois moins de spermatozoïdes que n’en produisait son grand père au même âge. Les phtalates sont également soupçonnés d’être cancérigènes.

En 2008, après avoir fait une étude sur le développement de testicules in vitro, l’INSERM a affirmé que les phtalates étaient « délétères pour la mise en place du potentiel reproducteur masculin dans l’espèce humaine ». Cette substance agit même avant la naissance sur le développement du fœtus de la femme enceinte.

L’Office fédéral de l’environnement allemand a fait une étude sur 600 enfants et constate que 100% d’entre eux présentent des traces de phtalates dont 5 importants. L’étude rajoute que chez 20% d’entre eux les phtalates sont en quantités toxiques. Elle estime que si l’on prends en compte « l’effet cocktail » de ces différentes substances, 80% des enfants en absorberaient en trop grande quantité.

La Comission européenne a déjà interdit l’usage du DEHP dans la composition des jouets pour enfants depuis 1999 et avait prévu son interdiction totale en 2012.

Il existe plusieurs autres pâtes à tartiner au chocolat, sans huile de palme, déjà disponibles dans le commerce. Et bio, en prime.

nutella-renferme-le-phtalate

L’ONG ClientEarth a lancé une procédure légale contre l’autorisation européenne accordée à des entreprises de recyclage d’utiliser du plastique contenant du DEHP, un perturbateur endocrinien de la famille des phtalates.

En juin 2016, la Commission européenne a accepté la demande formulée par trois entreprises de recyclage de plastique d’utiliser du DEHP, malgré l’opposition des eurodéputés. Aujourd’hui, ClientEarth, une organisation environnementale composée d’avocats militants, lui demande de revenir sur cette décision, par le biais d’une procédure ouverte aux ONG.

ClientEarth a réclamé un « réexamen interne » à la Commission, phase préliminaire avant une action en justice. « La Commission a désormais 12 semaines pour répondre, et si sa réponse n’est pas satisfaisante, nous porterons l’affaire devant la Cour de justice de l’UE », a précisé l’ONG.

Produits dangereux

Les phtalates sont des additifs qui rendent le plastique plus flexible, sont présents notamment dans les textiles, les cosmétiques, les peintures et les meubles. Certaines de ces substances sont des perturbateurs endocriniens et ont été classées toxiques pour la reproduction humaine par l’ECHA, l’Agence européenne des produits chimiques.

Des mesures ont donc été prises aux niveaux européen et français pour limiter leur utilisation, notamment dans les jouets et le matériel médical. Depuis 2015, le DEHP fait partie des produits dont l’utilisation est soumise à une procédure d’autorisation.

Demande incomplète

La demande d’autorisation acceptée par la Commission « est incomplète », fait valoir Alice Bernard, une avocate de l’ONG. « Cela crée un terrible précédent et vide de son sens la procédure d’autorisation, notre premier barrage contre les produits toxiques », a-t-elle estimé.

Selon l’ONG, la demande des entreprises ne contenait pas suffisamment d’informations, et n’apportait pas la preuve requise que les bénéfices de l’utilisation de la substance étaient supérieurs aux risques, alors qu’il existe des « alternatives plus sûres, économiquement viables et technologiquement faisables ».

Dans une résolution adoptée en novembre 2015, le Parlement européen avait demandé à l’exécutif européen de ne pas accorder cette autorisation, valable jusqu’en 2019, aux trois entreprises de recyclage concernées, en raison notamment de la toxicité pour la reproduction de cette substance.

C’est un « message clair à l’égard de la Commission qui a montré une nouvelle fois toute l’insouciance dont elle peut faire preuve s’agissant des perturbateurs endocriniens, en autorisant le recyclage du DEHP », avait alors souligné l’eurodéputée verte française Michèle Rivasi.

Reportage L’emballage qui tue (Arte)

Sources:[1] Nutella, 40 ans de plaisir de Gigi Padovani

Source Le Nutella renferme le phtalate le plus nocif le DEHP Dangers alimentaires

8 commentaires à propos de “Le Nutella et beaucoup d’autres produits renferment le phtalate le plus nocif le DEHP

    • si cette pâte à tartiner est nocive,pourquoi l’état ne fait-il rien???Il est complice de cet état de fait parce que beaucoup d’intérêts en jeu. Cette situation est hypocrite et criminelle pour la santé de l’humain et pour la planète.Au lieu d’ennuyer les petites gens pour toutes sortes,l’état ferait bien d’aller voir dans les grosses entreprises ce qui s’y passe et réglementer avec de grosses amendes à la clef.

  1. On se demande se qu’ils ont mis dans leur autres produits….comme quoi les grosses entreprise peuvent vendre en France de la merde du moment qu’ils y mettent le prix!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*