Un programme de recyclage en Suède fonctionne tellement bien qu’il est à court de déchets

 «Ce que nous faisons aux forêts du monde ne fait que refléter ce que nous nous faisons et ce que nous faisons aux autres.» Chris Maser a écrit ces mots dans Forest Primeval: The Natural History of an Ancient Forest

Un programme de recyclage en Suède fonctionne tellement bien qu’il est à court de déchets

«Ce que nous faisons aux forêts du monde ne fait que refléter ce que nous nous faisons et ce que nous faisons aux autres.» Chris Maser a écrit ces mots dans Forest Primeval: The Natural History of an Ancient Forest, (forêt vierge : l’histoire naturelle d’une ancienne forêt)  et cela décrit très précisément notre situation mondiale.

Nous vivons de façon égoïste et nous pouvons observer les conséquences tout autour de nous. Nous achetons une nouvelle voiture alors que nos voisins ont des factures médicales qu’ils ne peuvent pas payer. Nous gaspillons notre nourriture en la jetant ou en mangeant en excès, alors que des millions de personnes meurent de faim. Mais le pire dans tout ça, ce sont nos atrocités que nous faisons subir à l’environnement. Nous prenons toujours plus . Nous ne donnons pas en retour. Nous regardons notre terre se détériorer, et nous nous demandons quand quelqu’un la sauvera pour nous.

ÉTONNAMMENT, UN PAYS A PRIS D ‘INCROYABLES MESURES POUR REMÉDIER À CE DÉSÉQUILIBRE.

Ces mesures fonctionnent. En Suède, plus de la moitié de toute l’ électricité est créée à partir de sources renouvelables. Ils taxent lourdement les combustibles fossiles depuis vingt-cinq ans. Ils disposent d’ un système de recyclage tellement efficace que moins d’un pour cent des ordures ménagères ont fini dans une décharge l’année dernière.

Par conséquent, la Suède est à court de déchets . Ils doivent importer des déchets des pays voisins pour entretenir leur système de recyclage sophistiqué.

« Les Suédois aiment être dans la nature et ils sont conscients de ce que nous devons faire pour la nature et les problèmes environnementaux. Nous avons travaillé sur les communications pendant un moment pour sensibiliser les gens à ne pas jeter les choses dehors afin que nous puissions recycler et réutiliser », a déclaré Anna-Carin Gripwall, directrice des communications pour Avfall Sverige, l’association de recyclage de la gestion des déchets suédois. Vous ne verrez pas les Suédois faire l’impasse sur le traitement des déchets pour les transformer, et la raison est simple. Ils aiment leur environnement et font tout leur possible pour préserver sa beauté et sa santé.

Le système de recyclage suédois intègre des organisations publiques et privées d’une manière cohérente. Les entreprises privées s’occupent de la plupart de l’importation et de la combustion des déchets. L’énergie passe ensuite dans un réseau de chauffage national. « C’est l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons ce réseau, pour que nous puissions utiliser le chauffage des installations de déchets. Dans la partie sud de l’ Europe , ils ne font pas de chauffage à partir des déchets, ils sortent directement par la cheminée. Ici , nous les utilisons comme substitut aux combustibles fossiles », a expliqué Gripwell à The Independent.

« Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire les besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. « , a observé Mahatma Gandhi . Si nous voulons préserver notre monde pour les générations futures, nous devons procéder à de grands changements maintenant. Comme l’a prouvé la Suède,, le changement durable commence par les citoyens comme vous et moi.

 

4 commentaires à propos de “Un programme de recyclage en Suède fonctionne tellement bien qu’il est à court de déchets

  1. ça donne envie de s’expatrier.Quand on voit les attitudes des gens qui se complaisent dans la facilité en jetant par la fenêtre de leur véhicule des emballages vides. La feignantise ou la facilité. Ce comportement est une résultante d’une non éducation.

  2. Ce n’est pas pour la Belgique. En son temps l’ICDI (l’intercommunale qui gère les déchets) se servait de son incinérateur pour chauffer des logements sociaux et serres ! Maintenant !!!!!

  3. On ne peut décemment pas appeler la combustion de déchets avec valorisation énergétique du « recyclage » ni même une forme d' »énergie renouvelable » !!!!!

  4. Pourquoi parler de recyclage alors qu’il s’agit d’incinération? Le recyclage fait référence à la valorisation de la matière (transformer du plastique en nouveau plastique, etc..). Ici il s’agit simplement de brûler des déchets pour en faire du chauffage? En lisant l’article qui se félicite d’un système qui fonctionne « trop bien », on comprend surtout que la Suède a construit de trop gros incinérateurs, et qu’ils en sont réduits à importer des déchets pour les faire fonctionner.. On est très loin d’un programme efficace de gestion des déchets! Et brûler des déchets plastiques (issus du pétrole) dans des incinérateurs pour faire du chauffage n’est pas très différent de brûler d’autres types de combustibles pour en faire de l’énergie… Les incinérateurs sont par ailleurs des installations assez peu performantes en termes de production d’énergie, puisqu’ils sont avant tout construit pour traiter n’importe quel type de déchets. Quand en plus, on doit faire venir des déchets par camion d’autres pays européens car on a construit de trop grosses usine, le bilan environnemental est catastrophique ! Bref, c’est un beau coup de com’ pour la Suède, qui est l’un des plus gros producteurs de déchets par habitant en Europe. Personnellement je préfère regarder du côté des villes comme Trévise en Italie, qui produisent très peu de déchets à la source et recyclent (réellement) presque tout ce qu’ils produisent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*