VOICI COMMENT RECONNAÎTRE LES SYMPTÔMES DE LA MALADIE DE LYME

RECONNAÎTRE LES SYMPTÔMES DE LA MALADIE DE LYME
VOICI COMMENT RECONNAÎTRE LES SYMPTÔMES DE LA MALADIE DE LYME

Le 17 Juillet 2017 Image crédit : source

VOICI COMMENT RECONNAÎTRE LES SYMPTÔMES DE LA MALADIE DE LYME

Avec les beaux jours, les tiques font leur grand retour dans les parcs, les jardins et les forêts. Mais prenez garde, certaines d’entre elles sont porteuses de la bactérie appelée Borrelia et peuvent provoquer de graves affections chroniques comme la maladie de Lyme. LCI dresse la liste des symptômes qui doivent vous pousser à consulter sans tarder.

Vous attendiez avec impatience le retour du printemps pour profiter des espaces verts ? Méfiance, la tique aussi ! Cachée dans les hautes herbes des jardins, les buissons des parcs ou dans les bois, la petite bête peut s’accrocher lors de votre passage. Mais si celle-ci est porteuse de la bactérie Borrelia, elle peut vous la transmettre en se nourrissant de votre sang.

Une contamination qui peut être lourde de conséquences et provoquer la maladie de Lyme si le traitement adéquat n’est pas donné rapidement. En 2015, le réseau Sentinelles recense ainsi 33.202 nouveaux cas en France. Un chiffre qui serait largement sous-évalué selon l’association France Lyme qui l’estime trois fois supérieur.

Sans tomber dans la psychose, le Pr Christian Perronne, chef de service en infectiologie à l’hôpital universitaire Raymond-Poincarré de Garches et auteur de l’ouvrage La Vérité sur la maladie de Lyme, (Odile Jacob, 2017), rappelle que certaines personnes « peuvent éliminer la bactérie naturellement grâce leur système immunitaire ». Pour les autres, voici les signes qui doivent évoquer la maladie.

Voir également : Utilisez cette astuce très simple pour garder les tiques à distance tout l’été

VOICI COMMENT RECONNAÎTRE LES SYMPTÔMES DE LA MALADIE DE LYME :

D’abord, une plaque rouge apparaît (mais pas systématiquement)

Aussi appelé érythème migrant, une plaque rouge peut se former autour de la piqûre et s’étendre petit à petit, jusqu’à atteindre 5 à 15 cm de diamètre. Le Pr Perronne est formel : « Un érythème migrant doit systématiquement faire penser à la maladie de Lyme. En revanche, son absence n’exclut pas la maladie ». Parce que souvent il n’est pas douloureux et ne démange pas, il peut vite échapper à notre vigilance, s’il est dans le dos par exemple. La lésion cutanée disparaît généralement d’elle-même au bout d’un mois même sans traitement. Mais la bactérie Borrelia, elle, est toujours dans l’organisme.

Il n’y a que 20% des patients qui guérissent de la maladie de Lyme Le Pr Christian Perronne

Viennent ensuite les douleurs articulaires et musculaires

Si aucun antibiotique n’est donné, la bactérie se propage: c’est la dissémination de la bactérie. Le patient entre alors dans la deuxième phase de la maladie. Au bout de quelques semaines ou de quelques mois, selon les cas, des douleurs articulaires et musculaires d’une intensité variable apparaissent à différents endroits du corps. « La particularité de la maladie de Lyme est que les articulations gonflent, les symptômes disparaissent pendant un temps puis réapparaissent », précise le Pr Benoit Jaulhac, responsable de la bactériologie au CHRU de Strasbourg.

Voir aussi :  Tique et maladie de Lyme: une carte des départements les plus concernés

Puis, les symptômes neurologiques

De même, la bactérie peut gagner le système nerveux. « Après une piqûre de tique, il existe des manifestations neurologiques dont la survenue d’une paralysie faciale, parfois grave, détaille le Pr Perronne.

Un lien avec certaines méningites a même été démontré. » Des maux de tête au trouble de la marche, les manifestations sont donc nombreuses. Mais une accumulation de symptômes doit faire penser à la maladie de Lyme. « Lors d’une sciatique, le patient n’a pas mal à la tête, illustre le Pr Jaulhac. S’il évoque ce type de douleurs en plus de celles de la jambe, la maladie peut être soupçonnée. »

Manifestations cardiaques, troubles de la vision… les autres symptômes

L’organisme réagit de différentes manières aux toxines libérées par les bactéries. Quelques semaines après la piqûre, des troubles cardiaques (tachycardie), oculaires (trouble de la vision) ou des lésions cutanées (rougeur, peau durcit) peuvent apparaitre.

Après six mois sans recevoir de traitements, la maladie devient chronique et les symptômes s’installent dans la durée. « Il n’y a que 20% des patients qui guérissent rapidement de la maladie de Lyme. Les autres peuvent connaître des guérisons tardives ou des améliorations grâce au traitement mais souffrent souvent de séquelles », précise le Pr Perronne. En revanche, si le diagnostic est posé suffisamment tôt, une cure d’antibiotiques peut venir à bout de la bactérie.

A noter : le plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, dévoilé par le ministère de la Santé en septembre 2016, prévoit la mise en place de centres spécialisés de prise en charge dans chaque région.

Les tiques affectionnent les milieux humides et boisés« Nous observons une expansion d’ixodes ricinus (l’espèce qui transmet la maladie de Lyme, NDLR) vers le nord de l’Europe. On la retrouve partout en France, y compris à des altitudes élevées et dans l’arrière-pays méditerranéen »,explique Muriel Vayssier-Taussat. C’est lié à des changements environnementaux et à la prolifération d’animaux sauvages sur lesquels les tiques se nourrissent.

Source  VOICI COMMENT RECONNAÎTRE LES SYMPTÔMES DE LA MALADIE DE LYME : ://www.lci.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*