Voici la vérité sur les relations toxiques

relations toxiques

Image crédit: pixabay 

Voici la vérité sur les relations toxiques

Cet article a été rédigé par une femme, mais il est également valable pour les hommes.

Si vous me posez des questions sur les relations toxiques, je pourrais vous parler de la meilleure personne que je connaisse.

Il est beau, affectueux, gentil et travailleur. Je pourrais vous dire qu’il a eu beaucoup de cartes pourries en main et qu’il en a tiré le meilleur dans chaque situation, en utilisant ce qui rendrait beaucoup de gens en colère et amers comme carburant pour réussir.

Si vous me posez des questions sur les relations toxiques, je sourirai toujours un peu. Je souris parce que je connais la vérité sur ces relations et les personnes toxiques.

La vérité, c’est que parfois les gens sont tout simplement toxiques l’un pour l’autre. Ce ne sont pas toujours de mauvaises personnes, mais ils peuvent être mauvais pour vous.

Parfois, deux personnes avec les meilleures intentions et les meilleurs cœurs se mélangent et se consument comme des éléments qui ne se correspondent tout simplement pas.

Si vous me demandez de surmonter une relation toxique, j’utilise le mot amour pour la décrire .L’amour que j’avais pour une personne que je ne voulais pas quitter. Quelqu’un que je voulais plus que tout. Quelqu’un pour qui j’aurais fait n’importe quoi. Quelqu’un qui a eu une centaine de chances alors la plupart des gens n’en ont eu que deux.  Mais la vérité, c’était qu’avec lui c’était différent.

Et les parties toxiques de notre relation m’ont anéantie. J’utilise le mot toxique parce qu’elle l’était.
Je pourrais vous parler des fois où j’avais les yeux braqués sur mon téléphone portable et je savais qu’il avait mis l’accusé de réception sur les messages pour m’embrouiller quand je ne répondais pas. Je pourrais vous parler des cris et des hurlements et comment cela finissait toujours par des excuses et je t’aime pour donner l’impression que tout allait bien.

Je pourrais vous parler de la nuit où ma mère est venue me chercher en état d’ébriété sur le sol de la salle de bain quand j’ai pleuré dans ses bras parce qu’il me manquait pendant les quelques mois où nous ne nous parlions pas.
Je pourrais vous parler des nombreuses fois où l’on s’est ajouté et supprimé des réseaux sociaux.

Je pourrais vous dire qu’il n’y avait pas un baiser qui ne me remplissait pas de feu et de passion dans les moments où nous étions ensemble. Et je pourrais vous dire à quel point mon cœur se brisait chaque fois qu’il me quittait.
Je pourrais vous dire que nous avons tourné en rond pendant des années et chaque fois qu’il disparaissait et qu’il revenait, j’espérais secrètement que cette fois -ci ce serait différent. Je pourrais vous dire que je voyais mon avenir avec lui. Je pourrais vous parler des disputes que j’avais avec des amis car je le défendais , mais ce qu’ils voyaient c’était l’auto-destruction qu’il provoquait dans ma vie.

Mais la pure vérité là-dedans, c’est que je me suis blessée en l’aimant. J’ai changé en aimant quelqu’un comme ça. Je suis passée de quelqu’un qui exigeait du respect à quelqu’un qui ne voulait pas de relations à moins qu’elles n’aient cette adrénaline toxique. Je suis passée d’une personne qui s’attendait à être traitée d’une certaine façon à s’attendre à être traitée comme de la merde parce que j’étais habituée. Je me suis perdue en essayant de l’aimer et à cause de cela je me suis retrouvée dans beaucoup de relations similaires où je n’étais pas traitée comme je le méritais.

Donc, quand je dis amour et toxique dans la même phrase, c’est de l’amour, mais ce que vous devez réaliser , c’est que ça n’aurait pas été toxique si l’amour était réciproque. Et c’était la différence. Je l’aimais et il ne pouvait pas m’aimer de la façon dont j’avais besoin.

Nous avions chacun besoin de quelque chose de l’autre et nous avons essayé de trouver quelque chose qui n’était pas là. Nous avons continué à nous accrocher et à nous faire du mal parce que nous avions l’habitude.
Et les gens demandent quelle était la limite?Et il y avait beaucoup de petites choses.

M’asseoir dans ma voiture devant sa maison parce que je n’étais pas autorisée à entrer. Participer à des événements pour le voir plus et être toujours délaissée. Mais en vérité il n’y a pas eu un seul instant où j’en ai eu assez parce qu’à chaque moment où j’aurais dû le repousser, j’étais comme un papillon de nuit à la lumière, j’étais encore plus attirée.

Mais après un certain temps, j’en ai juste eu vraiment marre. Je ne pouvais pas continuer à faire ça pour moi. Et en vérité je suis partie alors que je l’aimais encore. Je suis partie en ne jurant que par lui. Je suis partie en pensant encore que c’était un homme bien.

Parce que c’était vraiment quelqu’un de bien. Et il m’a fallu des années pour réaliser que nous n’étions pas bien ensemble. Essayer de forcer ne mène qu’à la destruction. C’est devenu de l’auto-destruction. Et les années ont passé et nous avons repris contact mais uniquement sur le plan amical. Je l’ai regardé et j’ai eu des flashes du passé quand je le regardais dans les yeux. Mais je ne ressentais plus rien.

J’ai réussi à m’en remettre alors que je pensais en être incapable. Et nous nous sommes séparés avec un baiser sur la joue et il m’a dit je t’aime et je savais que cette fois-ci, il le pensait. Et j’ai conduit en écoutant la chanson qui était la nôtre et elle ne m’a rien fait.

Ce que j’ai appris en surmontant une relation toxique c’est qu’il faut pardonner pour lui permettre de se transformer en amitié. J’ai également appris que l’amour qui ne se fane pas, mais il se transforme. Et parfois les gens avec qui nous voulons le plus être sont ceux avec qui nous sommes mieux sans. Et c’est normal de ne pas avoir ce que vous voulez. Car c’est à ce moment seulement que vous obtenez ce que vous méritez.

Source de voici la vérité sur les relations toxiques: thoughtcatalog

2 commentaires à propos de “Voici la vérité sur les relations toxiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*